publicité

La Martinique se donne les moyens d'être la terre de rhum par excellence

800 000 personnes ont visité les distilleries de la Martinique l’an dernier. Majoritairement des touristes qui optent pour des rhums vieux de haute qualité, des bouteilles d’exception. Le spiritourisme génère 100 millions de chiffre d’affaire et la marge de progression est énorme.
 

Les producteurs de rhum misent sur le spiritourisme en Martinique. © Martinique la 1ère
© Martinique la 1ère Les producteurs de rhum misent sur le spiritourisme en Martinique.
  • Par Alain Livori
  • Publié le , mis à jour le
À peine ouverte, la boutique de la distillerie du François est prise d’assaut par les premiers touristes. Ils viennent visiter l’usine certes mais surtout acheter du rhum. Dans cette distillerie, 200 000 visiteurs franchissent chaque année la porte, selon les responsables.

4 millions de litres de rhum vendus en Martinique
(
Charles Larcher, le président du coderum)

Les distilleries sont très recherchées par les visiteurs, qu'ils soient locaux ou touristes. C'est dire si le spiritourisme explose. "En 2018, 4 millions de litres de rhum ont été vendus en Martinique dont 2 millions dans les valises des touristes", se félicite Charles Larcher, le président du coderum (Comité martiniquais d’organisation et de défense du marché), créé en 1960 et qui regroupe tous les distillateurs de rhum.

(Re)voir le reportage d'Alain Livori et André Quion Quion.
Reportage spiritourisme
Intervenants :
Charles Larcher président du coderum 
Emmanuelle Parent, responsable marketing
Henry Vicrobeck, directeur de production. 

Sur le même thème

  • Rhum

    Les prix du rhum pourraient augmenter plus rapidement que prévu

    Les députés ont finalement voté un amendement pour que l'alignement à la hausse de la fiscalité des spiritueux en Outre-mer sur celle de la métropole se fasse finalement sur quatre. En attendant que le texte passe au Sénat, les producteurs ne cachent pas leur inquiétude. 

  • Rhum

    Et si la Martinique créait sa Cité du Rhum ?

    Et si la Martinique créait sa Cité du Rhum, à l'instar de la Cité du Vin de Bordeaux  ? Philippe Massol, le directeur général de la Cité du Vin de Bordeaux et ancien directeur des opérations du FUTUROSCOPE, vient en parler avec le public ce soir au Lamentin à l'initiative de Contact-Entreprises.

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play