martinique
info locale

"Nou pep la" toujours au combat face à Albioma

environnement
Nou pep la conférence de presse
©Martinique 1ère
La cour administrative d'Appel de Bordeaux examinera le 4 avril prochain le dossier de la centrale biomasse du Galion. "Nou pep la" le Mouvement de Marcellin Nadeau a organisé, jeudi 30 mars, une conférence de presse à Fort-de-France, pour sensibiliser la population sur les dangers de cette usine.
"Nou pep la" le mouvement de Marcellin Nadeau continue d'informer la population sur la centrale biomasse installée à Trinité. À quelques jours du procès à la cour administrative de Bordeaux (4 avril), une conférence de presse était organisée ce jeudi 30 mars à Fort-de-France.  

"Nou pep" la informe

"Nou pep la" trouve les élus impassibles sur ce dossier, parlant même de manque de courage politique. Interpellant, aussi bien, les élus de Cap Nord, et les élus de la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique)" précisent les dirigeants de cette association ce jeudi matin au cours de leur point de presse.
Par ailleurs, Marcellin Nadeau fustige la position de la ministre de l'Écologie Ségolène Royale qui soutient la construction de l'usine Galion 2. La cour administrative d'Appel de Bordeaux examinera le 4 avril prochain le dossier Albioma notamment sur l'exploitation de la rivière du Galion et sur l'autorisation d'exploitation de la centrale biomasse.

Vidéo Marcellin Nadeau le porte-parole de "Nou pep la" (interrogé par Alain Livori et Aurelie Treuil) 

Publicité