Le nouvel album du martiniquais Dolor Ravi est un mélange de jazz-soul-afrobeat-zouk

musique
Dolor Ravi
La musique est une passion pour le multi-instrumentiste martiniquais Dolor Ravi. ©Daniel Bétis
L'album jazz "Yako" du multi-instrumentiste martiniquais Dolor Ravi est disponible sur les plateformes de téléchargement. Cette sortie mondiale, originale (15 juillet 2020) d'un opus de 7 titres, chanté par Mariel Mc Pherson choriste d'Alicia Keys, est un mélange jazz-soul-afrobeat-zouk.
La pandémie du Covid 19 a inspiré et boosté la création artistique. Durant cette période d’isolement, propice à la réflexion, les initiatives ont fusé et les projets inventifs ont surgi, c’est le cas du projet Jazz  Yako.
 

YAKO, un album résilience


Yako signifie en ivoirien "Bon courage", bon rétablissement. Le choix du nom est un clin d'oeil à l'Afrique et à la Côte d'Ivoire où l'auteur a vécu plus de deux décennies. Cet album est né en plein confinement.
Yako Sexy Lockdown du martiniquais Dolor Ravi
Dolor Ravi fait la batterie (drums), les claviers, la basse, les soufflants trompette et saxo. La chanteuse Mc Pherson a réalisé les voix et les guitares. Sept titres pour varier les plaisirs et épicer le jazz caraibéen.
 

Simultanément sur les plateformes en streaming et en téléchargement


C'est un événement, aboutissement d’une rencontre, voilà une décennie, avec deux pointures de la scène latino-funk, Ken Thompson et Alberto Perez. La réalisation du CD Foyal Blues (prix Sacem  Martinique 2011 meilleur album Jazz et recherche) demeure une preuve vivante.
Album
La pochette de l'album. ©Dolor Ravi
Reconnu sur la scène internationale, c'est tout naturellement qu'un diffuseur lui a proposé une distribution simultanée  sur toutes les  grandes plateformes : Deezer, Spotify, Apple music, Itunes, Google music, Youtube music, kkbox (Japon). Dolor Ravi affiche une grande satisfaction à représenter et valoriser la Martinique


Qui est Dolor Ravi ?


Le pianiste Dolor Ravi est un ancien élève de Manu Dibango et de Boncana Maïga à l’institut national des Arts d’Abidjan. Dans sa prime enfance, ce perfectionniste discret a été influencé par la soul, la funk, l’afrobeat et le jazz. Plus tard, il s’est intéressé aux sonorités caribéennes, le kompa, la cadencelypso, le bélè, le zouk et la biguine.

Il a aussi travaillé avec des artistes de la diaspora : Harry Diboula, Tony Chasseur, Pipo Gertrude, Franck Donatien, Philippe Joseph, MC Jannick, Doc Gynéco, Jean louis Morville. La musique est une passion pour celui qui est aussi le délégué général de HEC (Hautes études commerciales) aux Antilles-Guyane.

Ce syncrétisme donne un album coloré avec des sonorités expressives, un mélange savamment dosé de rythmes latins, antillais et africains. Dolor Ravi, fait le bonheur des puristes en offrant une synthèse musicale et même sil s’en défend, qui apporte quelque chose au jazz caraibéen.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live