Le nouvel observatoire volcanologique et sismologique de Martinique est inauguré à Saint-Pierre

collectivité territoriale de martinique
 Observatoire Volcanologique et Sismologique de Martinique
Inauguration du nouvel Observatoire Volcanologique et Sismologique de Martinique vendredi 13 décembre 2019. ©Guilhem Fraissinet
Construit en 1932, l’ancien observatoire de Fonds-Saint-Denis, ne répondait pas aux exigences parasismiques et techniques liées à l’évolution technologique. Le nouvel observatoire volcanologique et sismologique, a été inauguré à Saint-Pierre, ce vendredi (13 décembre 2019).
Inauguration sous la pluie du nouvel observatoire volcanologique et sismologique de Martinique, ce vendredi 13 décembre 2019 à Saint-Pierre.
Le nouveau site est situé à 2 kilomètres en contrebas de l’ancien observatoire (au morne des Cadets à Fonds-Saint-Denis), en direction de la côte Caraïbe, avec une vue directe sur le volcan de la Montagne Pelée.

Cet observatoire, qui était attendu depuis 13 ans, sera doté d'outils de surveillance à la pointe du progrès.

Voyez le reportage d'Irène Emonides et de Marc Balssa 



(Re)voir le reportage d'Irène Emonides et Guilhem Fraissinet.
Inauguration du nouvel Observatoire Volcanologique et Sismologique de Martinique vendredi 13 décembre 2019
En concertation avec l’Institut de Physique du Globe de Paris (IPGP) pour la définition des contraintes techniques et scientifiques, la Collectivité Territoriale de la Martinique a inscrit la construction d’un nouvel observatoire au Contrat de Plan Etat Région.
Observatoire
Observatoire Volcanologique et Sismologique de Martinique ©CTM
Ce nouvel observatoire est caractérisé par :
  • Une capacité d’accueil optimisée pour l’équipe de l’OVSM-IPGP et pour les infrastructures liées au maintien des réseaux d’observation.
  • Une meilleure capacité d’accueil des partenaires de recherche régionaux et internationaux.
  • La création de nouveaux laboratoires d’analyses (géochimie, géophysique), ainsi que de caves d’expérimentation pour l’instrumentation géophysique.
  • Un renforcement des relations avec les principaux acteurs du risque tellurique en Martinique.
  • Un renforcement du rôle de formation universitaire (accueil de stagiaires) et de dissémination de l’information scientifique auprès du grand public.
  • Une salle de conférence permettant d’accueillir une quarantaine de personnes.
Cet équipement entend démontrer la volonté des élus de la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique), d'intégrer la prévention du risque dans leur politique, en se dotant d’outils ultra performants pour mieux appréhender les phénomènes naturels. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live