"Nul ne peut nier" l’action de Victor Schoelcher selon le Grand Orient De France après la destruction des statues 

commémorations
Franc-maçon GODF
Un des temples maçonniques du GODF (Grand Orient De France) ©Cap Facebook GODF
"Victor Schoelcher mérite la reconnaissance qui lui est due", estiment les francs-maçons du Grand Orient De France dans un communiqué de presse publié le 29 mai 2020. La plus grande des obédiences philosophiques françaises en appelle à une "pédagogie" de l’époque esclavagiste.
Le Grand Orient De France et particulièrement ses neuf Loges de Martinique, ainsi que les Loges baptisées Victor Schoelcher (Rungis), Victor Schoelcher 86, Victor Schoelcher 6016 et la Clémente 9 (à Paris), dénoncent "l’acte inqualifiable de la destruction des deux statues de ce grand humaniste que fut Victor Schoelcher, le 22 Mai 2020 à la Martinique."

L’institution "philosophique, philanthropique et progressive", considère que "nul ne peut nier" l’action de Victor Schoelcher au sein du courant abolitionniste français du XIXe siècle, "et parce qu’il fut un architecte du décret d’abolition du 27 Avril 1848, Victor Schoelcher mérite la reconnaissance qui lui est due." 

"Nécessité d’une pédagogie"


L’obédience souligne toutefois que :
 

Cet acte de destruction doit nous interpeller sur la nécessité d’une pédagogie de cette période de la libération des esclaves dans les colonies françaises.

Pédagogie qui permettrait, sans remettre en question le rôle des abolitionnistes, de mettre en lumière et de faire émerger par des symboles forts, le rôle des acteurs que l’histoire a jusqu’ici minoré. 

Ces hommes et ces femmes à qui on avait dénié toute humanité et qui, par leur résistance incessante, ont arraché leur liberté. 

Grand Orient De France / franc-maçon
Siège du Grand Orient De France (à Paris). ©Cap Facebook GODF

« Liberté, égalité, fraternité »


De son côté, le représentant de l’obédience aux Antilles-Guyane et en Caraïbes, regrette la "mise en cause" des ses membres.
 

Par leurs propos tenus sur les réseaux sociaux, les auteurs de cet acte inqualifiable mettent en cause les francs-maçons, les rendant en partie responsables des maux dont souffre la Martinique. 

C'est méconnaître nos valeurs. Les valeurs du Grand Orient De France sont, outre le triptyque républicain, "liberté-égalité-fraternité", la tolérance, le respect des autres et de soi même et la liberté absolue de conscience.

C'est au nom de ces valeurs que Victor Schoelcher et beaucoup d'autres, ont lutté pour que l'esclavage soit aboli.

S'attaquer à Victor Schoelcher, c'est s'attaquer à un symbole, un symbole de liberté, un symbole d'émancipation (...). Ce n'est pas en détruisant des statues qu'on refait l'histoire. 

(Claude MATHIS - Conseiller de l'Ordre du GODF & Délégué Régional Antilles-Guyane-Caraïbe).


Par la voix de son grand maître actuel (Jean-Philippe Hubsch), le GODF (Grand Orient De France) précise que les francs-maçons travaillent "à l’approfondissement de toutes les questions contribuant à construire un humanisme et une fraternité à l’échelle de la planète (...)."

Ces travaux sont disponibles pour le grand public, dans une synthèse annuelle sous forme de recueil.
(Source : godf.org)