publicité

Optimiser les chances de réussite scolaire par le judo, le cyclisme ou le VTT

La toute dernière-née des maisons rurales (1 an d’existence), située au sein de l’Institut Martiniquais du Sport à Mangot Vulcin au Lamentin, lance pour la rentrée 2019, des classes ouvertes de cyclisme, de judo et de VTT, pour les jeunes licenciés de Martinique.
 

Ces stages écoles, permettent aux jeunes de s’épanouir à travers le sport tout en cheminant vers une orientation scolaire. © Daniel Betis
© Daniel Betis Ces stages écoles, permettent aux jeunes de s’épanouir à travers le sport tout en cheminant vers une orientation scolaire.
  • Par Daniel Betis
  • Publié le
Des classes ouvertes comprenant plusieurs modules, judo, cyclisme et VTT sont proposées aux jeunes licenciés de Martinique. La déclinaison est très simple. Un perfectionnement hebdomadaire de 6 heures, un soutien en mathématiques et en sciences et un perfectionnement en anglais. Un voyage d’étude complète le programme.


Une orientation tournée vers le sport


Ouvertes aux classes de 4e et de 3e en alternance, ces stages écoles permettent aux jeunes de s’épanouir à travers le sport tout en cheminant vers une orientation scolaire. Ce concept favorise le développement personnel, la socialisation, l’élaboration de projets et la découverte de secteurs professionnels. Cette formation citoyenne se fait à l'Institut martiniquais du sport (Lamentin).

L'établissement met à la disposition des élèves, des structures adéquates et motrices. Le travail en alternance, école, maison et infrastructures, demande un investissement personnel régulier et une pratique sportive assidue. L'occasion de réconcilier l'élève avec le système scolaire, de faire appel à sa  responsabilité et à son respect des valeurs morales. 
David Marie-Luce directeur de l'espace urbain de Fort-de-France. © Daniel Betis
© Daniel Betis David Marie-Luce directeur de l'espace urbain de Fort-de-France.

Un directeur expérimenté


David Marie-Luce, le directeur de l’espace urbain de Fort-de-France, fort d'un master 2 (coopération internationale et de développement), et d'une expertise de 23 ans en milieu rural dans plusieurs départements (Aude, Guyane, Haute Garonne), apporte son savoir-faire à cette maison familiale. Sa contribution dans le cadre de la coopération internationale au Salvador et au Cambodge renforce son expérience.

S'appuyant sur une équipe éducative aux services des jeunes, et sur des maîtres de stages efficaces, David Marie-Luce entend construire un projet scolaire sportif à moyen terme ou à long terme avec les 60 élèves de la prochaine promotion.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play