L'ouragan Maria endommage les plantations de banane

agriculture
bananier
Plantation à Saint-Pierre (19 septembre 2017). ©Jean-Claude Samyde
Les rafales de vent qui ont parfois dépassé plus de 100 km/h dans le nord atlantique, ont fragilisé les plantations de banane. L'évaluation des dommages est en cours.
Lors du passage de l'ouragan Maria à proximité de la Martinique, les plantations de banane ont beaucoup souffert. Les équipes de Banamart commencent à peine leur travail d’évaluation des dégâts.

Des pertes probables jusqu'à 100%

Au dessus de Trinité, les pertes dans les plantations s’élèveraient à 60%. Dans les communes de Basse-Pointe et d’Ajoupa Bouillon, sur les parties hautes, par exemple, ces chiffres sont plus éloquents, puisque la profession évoque des plants détruits à 100%. Dans le centre et le sud de l’île, les pertes tournent autour de 40 à 50%, à cause des violents vents de l’ouragan. 

Les équipes de Banamart, qui regroupe l’ensemble de la production martiniquaise, estiment qu'elles auront une idée réelle des pertes dans les prochaines heures.