publicité

Outre-mer : le président Macron propose de nouveaux horizons économiques

Quel développement pour l’outre-mer ? Une question à laquelle a répondu le président de la République lors de son déplacement en Guyane. Il propose des réponses destinées à être évoquées lors des Assises des outre-mer.

Emmanuel Macron a fait une visite de deux jours en Guyane. © RONAN LIETAR / POOL / AFP
© RONAN LIETAR / POOL / AFP Emmanuel Macron a fait une visite de deux jours en Guyane.
  • Par Jean-Marc Party
  • Publié le
Le pari du président Macron pour le développement des pays d’outre-mer va-t-il réussir ? En tout cas, le chef de l’Etat s’est attaché à détailler son plan d’ensemble pour le développement des économies de nos territoires. Des projections ayant reçu un faible écho chez nos dirigeants politiques, vraisemblablement accaparés par la gestion des collectivités. Pourtant, les orientations proposées sont pour beaucoup inspirées par nos élites.

Premier axe de travail, la forte dépendance de nos économies à la commande publique suppose d’accélérer et de simplifier les procédures. Le président pense en particulier au bâtiment, mais aussi aux énergies renouvelables. Des secteurs d’activités à fort potentiel d’emplois, comme le numérique et l’économie de la mer.

Deuxième axe de réflexion, la réduction de la dépendance alimentaire par l’industrialisation de l’agriculture. Une priorité, l’importation de ce nous consommons aggravant la cherté de la vie. Sans compter que l’agriculture traditionnelle maintient le sous-développement du secteur. Comme s’il n’y a pas d’alternative à la banane subventionnée.

Troisième axe de développement, le tourisme. "Nos infrastructures ne sont pas au niveau de la compétition internationale" estime le président. Il convient de sortir du schéma classique du tourisme balnéaire, désormais obsolète. Un secteur qui doit être modernisé, suggère le président Macron.

Il plaide pour un Etat stratège, orientant le développement de nos territoires. Comme si nos investisseurs, nos entrepreneurs et nos dirigeants étaient incapables de prendre des initiatives innovantes. Le chef de l’Etat nous invite à imaginer un autre type de développement de nos pays. A condition que nous le voulions nous-mêmes.

Sur le même thème

  • éditorial

    Comment peut-on encore vendre des êtres humains?

    Des esclaves en 2017 en Libye : l’indignation se propage en Afrique et dans la Caraïbe depuis la diffusion, la semaine dernière, d’un reportage de la chaîne américaine CNN sur un marché aux esclaves près de la capitale, Tripoli. Entre surprise et ignorance, que faut-il en dire ?

  • éditorial

    L’apocalypse climatique planétaire est pour demain

    La Conférence mondiale sur le climat s’est achevée ce samedi 18 novembre à Bonn (Allemagne). Triste constat : les déclarations enflammées et les discours intelligents ne déclenchent pas encore le nécessaire changement de nos comportements pour contenir le réchauffement du climat.

  • éditorial

    L’usine sucrière du Galion est-elle menacée de disparition ?

    L’Assemblée de Martinique a opté pour une solution technique provisoire, la réparation de la chaudière abîmée de l’usine sucrière du Galion. Une décision laissant en suspens l’avenir de cette unité industrielle, pièce importante de notre patrimoine économique.

ECOUTER    VOIR    S'INFORMER   Partout et à tout moment
Mobile devices
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play