Le personnel du CHUM serait en crise après la mort de deux patients de Guadeloupe

santé
Hôpital
L'une des entrées de l'hôpital Pierre Zobda Quitman à Fort-de-France ©Martinique 1ère
Une quarantaine de patients venus de Guadeloupe sont pris en charge par le Centre Hospitalier de Martinique, en raison de l'incendie qui a affecté le Centre hospitalier de Guadeloupe le 28 novembre dernier. Le secrétaire du CHSCT parle de crise, notamment après la mort de deux malades de Guadeloupe.
Depuis l'incendie qui a touché le Centre Hospitalier de Pointe-à-Pitre, le 28 novembre dernier, le Centre Hospitalier de Martinique doit prendre en charge la quarantaine de patients de Guadeloupe et poursuivre le traitement des malades de Martinique. Le secrétaire du CHSCT parle de crise du personnel, en particulier après la mort de deux malades de Guadeloupe.

"Au delà de la prise en charge immédiate, il y a la prise en charge continue, en attendant la réouverture. On sait très bien que la Guadeloupe n'a pas la capacité d'indiquer une date de retour à la normale (...) Ça a brûlé pendant 12 heures ! Chez nous, ces patients ont été traités en urgence, ils sont stabilisés  et maintenant qu'est-ce qu'on en fait ?" demande Dimitri Fadeau secrétaire du CHSCT* (FO). Le personnel du CHUM se dit en crise...
Le CHSCT dénonce le climat actuel au CHUM après l'arrivée des patients du CHUM de Guadeloupe ©martinique


*CHSCT Comité d'Hygiène, de Sécurité et des Conditions de Travail
Les Outre-mer en continu
Accéder au live