Philippe Ardanaz est le nouvel ambassadeur de France à Sainte-Lucie

caraïbes
Philippe Ardanaz
Philippe Aradnaz , nouvel ambassadeur de France à Sainte-Lucie pour les pays de l’OECS ©DR >
A Sainte-Lucie, Philippe Ardanaz devient le nouvel ambassadeur de France pour les pays de l’OECS. Il veut renforcer les liens commerciaux et culturels entre la Martinique et Sainte-Lucie.


Philippe Ardanaz, le nouvel ambassadeur de France à Sainte-Lucie pour les 6 pays de l’OECS a présenté ses lettres de créance, vendredi dernier (9 novembre) au gouverneur général de Sainte-Lucie.

Dès son entrée en fonction le nouvel ambassadeur a fait part de la volonté de la France d’approfondir ses relations avec Sainte-Lucie. La sécurité et la justice, le commerce, l'éducation et le développement durable restent des domaines clés pour la France dans cette région du monde.


Booster les échanges commerciaux

Philippe Ardanaz veut continuer l’oeuvre de son prédécesseur Éric de La Moussaye en matière d’éducation et de culture. La promotion de la langue française devant faciliter aux étudiants des pays de l’OECS  l’accès aux universités de France.

Mais au plan économique, il s’agit aussi de booster les échanges commerciaux avec la Martinique. Philippe Ardanaz a expliqué sur la chaîne de télévision HTS: “ Il y a seulement 60 km entre Sainte-Lucie et la France, mais lorsque je vois les chiffres concernant les échanges commerciaux, les échanges de services et les investissements français à Sainte-Lucie, le niveau est très bas. Nous pouvons donc améliorer cette situation, avoir plus de produits à l’import-export. Nous devons investir davantage à Sainte-Lucie. Et ce sera du gagnant-gagnant parce que cela va créer de l’emploi à Sainte-Lucie”.
Ambassade de France à Sainte-Lucie
L' ambassade de France à Sainte-Lucie ©Maurice Nagou

L’accord d’extradition

L’ambassadeur a également évoqué le dossier du changement climatique. Soulignant la présence appréciée de Sainte-Lucie au sommet climat de Paris (COP 21) en décembre dernier, il a rappelé que la France était prête à soutenir des projets Saintluciens de développement durable.

Enfin Philippe Ardanaz a évoqué les dossiers de la lutte contre la criminalité, le trafic de stupéfiants soulignant cette avancée importante que représente la signature récente d’une convention d’extradition entre la Martinique et Sainte-Lucie.