Pierre Petit, figure de la droite martiniquaise est décédé

politique
Pierre Petit
Pierre Petit, ancien député-maire du Morne-Rouge, décédé le 4 février 2022. ©Martinique la 1ère
Pierre Petit, figure de la droite martiniquaise, est décédé. L’ex-député-maire du Morne-Rouge est mort ce vendredi 4 février 2022, au CHU de Fort-de-France où il avait été hospitalisé la veille, à la suite d’un malaise. Pierre Petit venait de fêter ses 92 ans.

C’est au petit matin que Pierre Petit a poussé son dernier souffle au Centre Hospitalier Universitaire de la Meynard ce vendredi 4 février 2022. Il avait été admis la veille aux aurores à sa demande, parce qu’il ne se sentait pas bien selon ses proches. L’ancien médecin de profession avait mal au niveau du cœur lorsque les pompiers ont été appelés vers 4 heures du matin.  

Prémonition ?  

En début de semaine, Pierre Petit qui a assisté aux funérailles de sa sœur paraissait plus fatigué que d’habitude. Selon un membre de la famille, il aurait dit juste avant les obsèques : "je pense que je ferai coup double avec elle", une prémonition qui a laissé perplexe son entourage. 

Figure de la droite 

Pierre Petit
Pierre Petit, émission Ziétaj dimanche 6 septembre 2020 ©Martinique la 1ère

Sur la scène politique, Pierre Petit était une des grandes figures de la droite martiniquaise. Avant d’être élu à la tête de la municipalité du Morne-Rouge en 1983 puis conseiller régional sur la liste de feu Michel Renard (ex maire du Marigot), il a d’abord été conseiller général du canton.

Pierre Petit est élu député de la 2nd circonscription (Nord Caraïbes) en 1993 et deux ans plus tard, il publiait son livre "Osons Oser", à travers lequel il livrait sa vision politique sur le futur d’une Martinique dans la France.  

Des candidatures successives

En 1997, il est réélu à l’Assemblée nationale. L’année d’après, il était candidat aux élections régionales, mais c'est Alfred Marie-Jeanne du Mouvement Indépendantiste Martiniquais qui a été élu président. Pierre Petit est désigné 2e Vice-président de l'Assemblée régionale à la tête de la commission du développement économique et de l'emploi. Ce rapprochement avec les patriotes lui aura été reproché par d’autres figures de la droite locale, dont son propre fils, Philippe Petit.  

Départ de la mairie péléenne

C’est en mars 2008 que Pierre Petit s’est retiré de la mairie du Morne-Rouge, pour laisser le fauteuil à sa première adjointe, Jenny Dulys, qui deviendra son épouse en 2009. En guise d’hommage à l’égard de son mari, depuis le 4 décembre 2010, le parc paysager "Cap 21" de la ville porte le nom de son prédécesseur.

Pierre Petit a fêté ses 92 ans le 22 janvier 2022.