Les plages de Martinique restent interdites pour l’instant

coronavirus
Plage de Sainte-Anne
Plage de Sainte-Anne. ©Marco Calmo
La décision a été prise à l'issue d'une rencontre entre les maires et le préfet jeudi 14 mai 2020. Les élus des communes du littoral privilégient la prudence plutôt que l’ouverture trop rapide des plages. 
Courir ou marcher sur le sable d'une plage, nager dans la mer, demeurent des activités impossibles pour l'instant. À la suite du comité territorial entre les maires et le préfet qui s'est tenu jeudi 14 mai 2020, les deux parties n'ont pas trouvé la bonne procédure afin de garantir la sécurité sanitaire de tous. Ainsi, les accès aux plages restent interdits.
 

La sécurité avant tout


Les élus ont choisi la prudence et préfèrent s'accorder plus de temps pour prendre leur décision. Le maire de Trinité, (représenté à la réunion par l'un de ses adjoints), résume l'état d'esprit du moment.
 

Ce Covid-19 c'est au jour le jour qu'on gère. On ne prend pas de décision comme ça à la va-vite. Je suis en train de réfléchir et nous allons donner notre réponse bientôt. Il y a trop de dispositions à prendre et la responsabilité de tout le monde est engagée. Le maire est en première ligne.
On est prudent pour mettre les choses en place comme il le faut.

(-Frédéric Buval, maire de Trinité). 


Dans l’exercice de ses fonctions, la responsabilité pénale du maire peut être engagée s'il met ses administrés en danger. 

Le préfet a fait "une contre-proposition avec une ouverture uniquement du lever du jour à 11h00 du matin", indique son entourage.

Une option que les élus promettent d'étudier avec attention, avant une décision d'ici à la semaine prochaine. Ainsi, il faudra alors encore attendre, avant de pouvoir profiter du littoral.