Plan logement Outre-mer : le gouvernement souhaite améliorer le parc immobilier martiniquais

logement
Quartier de Fort-de-France
Une partie du quartier Trénelle à Fort-de-France (Martinique). ©Jlxp
Le nouveau Plan Logement Outre-mer a été dévoilé (2 décembre 2019), par la ministre des Outre- mer, Annick Girardin et Julien Denormandie, ministre de la ville. 1,5 milliard d'euros pour la période 2019-2022 afin d'améliorer notamment le parc immobilier en Martinique. 
1,5 milliard d'euros c'est le montant annoncé par le gouvernement pour le plan logement Outre-mer sur la période 2019-2022. Signé par la ministre des Outre-mer, Annick Girardin et le ministre de la ville Julien Denormandie, il est divisé en quatre axes principaux :
 
  • Mieux planifier pour mieux construire
  • Adapter l’offre aux besoins des territoires
  • Maîtriser les coûts de construction et de réhabilitation
  • Accompagner les collectivités territoriales en matière de foncier et d’aménagement. Ce nouveau plan logement à pour objectif d'améliorer le parc privé et social veillissant, de développer le logement intermédiaire dans les territoires d'Outre-mer et d'encourager l’utilisation de matériaux de construction locaux. Il vise à prendre en compte la spécificité de chaque territoire. Ainsi en Martinique l'accent est mis sur l'accès au logement et la lutte contre le mal logement. 

Un contexte de crise en Outre-mer


Sur les 155 000 logement sociaux, 120 000 habitations restent vacantes et 60 000 ménages sont en attente de logement. Une précarité qui touche aussi les jeunes avec une insufissance de logements étudiants, une surpopulation et un manque de confort. Selon le ministère des Outre-mer, 13% des citoyens vivent dans des conditions insalubres. Le gouvernement prévoit donc de mieux investir dans les centres villes et de la construction pour les jeunes.
 

Une réponse du gouvernement qui se veut concrète

 

"Notre priorité est de répondre correctement à la diversité des besoins en logements des ménages ultramarins. Nous sommes partis de l’identification des enjeux et des freins pour proposer des réponses opérationnelles et adaptées, issues de la concertation avec les acteurs et les territoires.
Ce plan propose des outils concrets et ambitieux pour faciliter la construction, améliorer la réhabilitation et lutter contre l'habitat indigne, et ce tant dans le parc privé que social
", explique Julien Denormandie, le ministre de la ville.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live