Point social en Martinique à 11 heures : barrages levés à Place d'Armes, Zone de la Lézarde bloquée et TCSP à l'arrêt

social
Social
Accès de place d'Armes au Lamentin sous surveillance policière à 10H30 ©Fabrice Defremont
Suite à la mobilisation d'une intersyndicale du commerce, les forces de l'ordre sont intervenues ce jeudi 28 avril 2022 et ont libéré les accès de la zone de place d'Armes au Lamentin. Sur le deuxième point de blocage, Il est toujours impossible à 11 heures d'accéder à la zone de la Lézarde et il n'y a toujours pas de TCSP.

Depuis 10 heures 30, les accès de la zone de Place d'Armes au Lamentin sont libres. Les forces de l'ordre sont intervenus et ont enlevé tout ce qui constituait un obstacle sur la route menant aux différents commerces.

La situation n'a pas changé à la zone d'activités de la Lézarde au Lamentin. Les syndicats du commerce FO- CGTM Commerce - CSTM - CDMT -CGTM-FSM sont sur le terrain depuis cinq heures ce matin.

Social
L'entrée de la zone d'activités de la Lézarde au Lamentin (28 avril 2022) ©Martinique la 1ère

Tout le secteur économique de la Lézarde est paralysé. 

En ce qui concerne le  TCSP (Transport Collectif en site propre) la situation n'a pas évolué.

Social
Le centre de maintenance du TCSP également bloqué ©Jannick Dulio

Le centre de maintenant et le dépôt des BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) au Lareinty au Lamentin sont entravés par des palettes de bois. 

Les organisations syndicales réclament l'ouverture des négociations de branche dans le commerce, l'augmentation des salaires, l'attribution des primes Covid  et la fin du conflit à Carrefour Market du François par une négociation.

Après l'AMPI (Association Martiniquaise pour la Promotion de l'Industrie) c'est au tour du MEDEF (Mouvement des Entreprises de France-Martinique) de dénoncer les actions du jour.

Le MEDEF Martinique revendique la liberté de travailler et dénonce fermement toutes actions visant à bloquer les zones d’activités qui conduisent à mettre en péril la pérennité de nos entreprises et de ses salariés. La crise sanitaire COVID-19 fortement présente au cours de ces deux dernières années n’est pas encore totalement arrivée à son terme et nos entreprises ont besoin aujourd’hui de retrouver une activité normale dans un climat serein pour assurer leur devenir. Tout blocage d’activités ne peut aller dans ce sens. Le MEDEF Martinique appelle donc à une meilleure prise de conscience de la réalité économique actuelle pour laquelle nos entreprises ont fortement besoin de résilience et de sérénité.

Bernard EDOUARD Président du Medef Martinique