martinique
info locale

Un policier de la BAC en détention provisoire pour faux en écriture publique

justice
Police
(Image d'illustration). ©Martiniquela1ère
Le fonctionnaire de 43 ans a été placé discrètement à la prison de Ducos ce mercredi 9 octobre 2019. Il est soupçonné (entre autres) d’avoir dressé des procès verbaux injustifiés, à la suite d’une enquête interne de l’IGPN (l’Inspection Générale de la Police Nationale).
L’enquête de l’IGPN (l’Inspection Générale de la Police Nationale) a duré plusieurs mois, ainsi que l’audition de l’auteur présumé des faits. Ce policier de 43 ans aurait dressé de fausses contraventions, dont certaines à l’encontre d’usagers avec qui il avait un contentieux lorsqu’il était en poste au service général, sur la voie publique.

C’est sur la base de ces éléments que le procureur a requis mercredi 9 octobre 2019, le placement en détention provisoire de l’agent, actuellement affecté à la BAC (Brigade Anti criminalité).
 

Le policier serait soupçonné pour d’autres faits illicites


Ce dernier a été placé au centre pénitentiaire de Ducos, où il va maintenant préparer sa défense. Il risque jusqu’à 15 ans de prison pour faux en écriture, commis par une personne dépositaire de l’autorité publique. Mais d’après nos sources, d’autres faits illicites lui seraient reprochés.
Publicité