martinique
info locale

Les pompiers reçoivent plus d'un million de matériels neufs

politique
Réception matériel pompiers
Les pompiers ont reçu du matériels pour un budget de 1 417 632 euros. ©PYH
Les pompiers du SDIS ont présenté ce mercredi 3 mai au centre de secours principal de Fort-de-France à la Zac de l'Étang Z'abricot le nouveau matériel d'incendie et de secours qu'ils ont reçu. Une présentation solennelle en présence d'Alfred Marie-Jeanne, le président de l'exécutif de la CTM.
Un camion avec grande échelle pivotante, un lot de désincarcération, onze véhicules, en tout 1 417 632 euros de matériels flambant neuf a été présentés hier (mercredi (3 mai) au Service d'Incendie et de Secours de Martinique (SDIS).

Les élus présents et l’état-major des pompiers se félicitent de ces acquisitions qui permettront d'améliorer la prise en charge des victimes ainsi que les conditions de travail et de sécurité des pompiers. Un effort budgétaire consenti dans l’urgence par la CTM après plusieurs mobilisations de la part des soldats du feu.

Alfred Marie-Jeanne n’a pas manqué de rappeler tout ce qu’il a déjà réalisé. "Les promesses faites avant n'avaient pas été tenues, c'est une réalité. C'est ainsi que le budget des sapeurs-pompiers est passé de 15 à 18 millions. Trois millions d'augmentation depuis mon arrivée chaque année. Et au moment où je vous parle, pour l'année 2017, c'est déjà 11 millions qui ont été alloués. Au-delà de ça, vous avez vu les équipements que nous faisons, c'est pour plus d'un million quatre cents mille euros de matériels que nous avons commandé. Donc nous équipons notre personnel et nous continuerons à le faire". 


Pas suffisant pour tous...

Il faudra plus que quelques camions pour que tous les pompiers retrouvent le sourire. Selon Mickael Cavely de la CGTM, le meneur des dernières mobilisations, tout cela n’est que de la poudre aux yeux. "On constate que maintenant, les pompiers c'est une vitrine de la politique, donc on défend ses idées politiques à travers les pompiers. Donc c'est bien beau de présenter trois ou quatre voitures alors qu'on en a demandé une centaine pour remplacer ceux qui sont obsolètes depuis des années. Ne serait-ce que les VSAV (véhicule secours aux victimes), il en manque 25 et on nous en livre quatre. Quatre ça va remplacer quoi ? On les donne à quelle commune ? Les plus méritantes ? Je ne sais pas comment ce sera départagé. Nous sommes attristés que les secours ne soient pas davantage pris au sérieux. C'est un mépris ! On est dans une politique qui n'en finit pas". 
 

Tout n’est quand même pas noir

En plus des efforts sur le matériel quoiqu'encore insuffisant, la situation s’est améliorée. Des carrières par exemple ont été revalorisées, 900 arrêtés de régularisation ont été pris. Il n’y a que sur les embauches que rien n’a changé...pour l'instant.

Insolite durant la présentation 

Alfred Marie-Jeanne a fait du Marie-Jeanne. Alors que tous les interlocuteurs se sont exprimés au pupitre, une fois son tour arrivé, il s’emporte et refuse de s’exprimer. La raison de ce refus serait la présence d’autocollants qui représentent les armoiries royales, le fameux drapeau aux quatre serpents sur le côté du pupitre.
pompier autocollant
Trois pompiers s’exécutent et enlèvent les autocollants qui représentent les armoiries royales sur le côté du pupitre. ©PYH
Dans la seconde, trois pompiers s’exécutent et enlèvent "ces maudits autocollants" qui fâche le président de l’exécutif. Un officier vient même s’excuser tout en bredouillant. Les autocollants enlevés, Afred Marie-Jeanne a enfin pu s’exprimer en toute sérénité.
Publicité