Pourquoi le père Olivier Lucenay, l'un des prêtres les plus populaires de Martinique, quitte les ordres ?

religion
Olivier Lucenay
Olivier Lucenay ordonné prêtre le 23 novembre 2014. ©dieumesttemoin
La nouvelle de la démission d' Olivier-Marie Lucenay, l'un des prêtres les plus populaires de l'Église Catholique de Martinique, s'est massivement répandue ce samedi 19 mars 2022. Il semble qu'il n'était plus en phase avec sa mission.

Olivier Lucenay l'avait dit, il se posait des questions. Le prêtre est-il à sa vraie place, selon ce qu'il ressent ? Est-il en phase avec la mission divine ?

En situation de crise, il faut être courageux pour prendre une décision cohérente et respectueuse à l'égard des ordres et de la communauté

Un prêtre de la communauté catholique

Dans un courrier adressé à l'Archevêque de Saint-Pierre et Fort-de-France David Macaire, le prêtre Olivier Lucenay annonce sa démission des ordres. À l'annonce de cette nouvelle, quelques pratiquants ont évoqué des différends entre le prêtre et son supérieur.

Il n'en serait rien de source officielle. Sur les ondes de Radio Saint-Louis, les deux pratiquants se sont exprimés sur la question. Le choix de l'intéressé est mûrement réfléchi.

Un choix respecté par l'Archevêque 

Dans son communiqué, le représentant de l'église catholique en Martinique respecte le choix du vicaire.

Après trois ans de discernement dans la prière, aidé des pistes de réflexion données par son père spirituel- ainsi que par des confrères dans le sacerdoce-, le Père Olivier Marie Lucenay nous a fait part de sa décision de renoncer à l’état clérical. Ce choix qui est le sien doit être respecté. Nous sommes conscients que sa décision créera de la tristesse et certainement des réactions. Cependant, nous savons aussi que ce genre de pas est parfois nécessaire afin d’être en harmonie avec soi-même."

Archevêché Église Catholique

En 2018, le père Lucenay était en proie à des questionnements

En 2018, Olivier-Marie Lucenay est mis à la disposition de la "Communauté de l'Emmanuel pour le diocèse de Versailles.

Il quitte la Martinique à la fin du mois d’août 2018 pour une mission qui prenait effet au 1er septembre 2018.

"Cela lui permettra de faire le point et de s’enrichir d’autres expériences » avait déclaré à cette époque Monseigneur David Macaire.    

Cet originaire du Robert, âgé de 40 ans, est membre de la communauté de l’Emmanuel un mouvement de renouveau dans l’église catholique (rassemblant des prêtres, des consacrés, et des célibataires qui témoignent de l’ecclésiologie de communion encouragée par le Concile Vatican II), reconnu en 1992 par le Saint Siège.

Coup de tête ou différend ?

Le communique de l'Archevêque se veut précis.

Il ne s’agit ni d’un coup de tête, ni d’une crise, ni la conséquence d’un conflit, cette démarche difficile mérite la bienveillance et la discrétion de tous. Nous l’accompagnerons dans nos prières. Restant unis à Olivier qui demeure notre frère, les fidèles qui lui sont proches, les prêtres et l’archevêque, saluent cette démarche d’honnêteté et de courage envers Dieu, envers lui-même, et envers l’Église Catholique."

Communiqué de l'archevêché

L'Église Catholique de Martinique serait elle à l'aube d'une période difficile? Certains bruits de couloirs laissent entendre que d'autres démissions de prêtres sont attendues.