martinique
info locale

Primaires américaines : "Ces élections devraient redéfinir la société américaine"

monde
Bernard Bucher
Bernard Bucher, Professorial Lecturer at the George Washington University ©Profil linkedin
Bernard Bucher est martiniquais, et enseigne aux États-Unis. La course aux investitures des républicains et démocrates, entre dans une nouvelle phase ce mardi (1er mars) avec le "Super Tuesday". "Cette élection va redéfinir la politique mais aussi la structure de la société américaine", pense-t-il.
C'est la date phare du calendrier des primaires aux États-Unis. Ce mardi (1er mars) plusieurs États se rendent aux urnes en même temps : l'Alabama, l'Alaska, les Samoa Américaines, l'Arkansas, le Colorado, la Georgie, le Massachusetts, le Minnesota, l'Oklahoma, le Tennessee, le Texas, le Vermont, la Virginie et le Wyoming. Le "Super Tuesday est le premier grand test des élections à venir pour les États-Unis.

Bernard Bucher est un médecin martiniquais, il enseigne la santé internationale à l'Université Georges Washington. "Ce sont des élections qui arrivent à un point charnière. Il s'agit de redéfinir la politique américaine mais aussi l'organisation, et la structure de la société américaine.

Qui est qui ? Au sortir de la présidence Obama, on n'a pas une idée claire de la société réelle américaine. Il existe une société qui comprend des gens qui vivent aux USA mais qui n'ont pas droit de citer...des immigrés ou des personnes issues de la deuxième génération, et une société légale qui vote et ne correspond pas à la société réelle".


Écoutez le point de vue de Bernard Bucher sur ces élections aux États-Unis
Depuis le 1er février, se déroulent les primaires avant ce mardi (1er mars), le "Super Tuesday", dans 14 États avant d'aboutir à l'élection du 45e président des USA. 

Dans le camp démocrate 

Hilary Clinton, L’ex-première dame, bénéficie d'un soutien actif des électeurs afro-américains. Elle devrait s’assurer de l’investiture démocrate pour la présidentielle du 8 novembre, face au sénateur Bernie Sanders.


Côté républicains 

Donald Trump, aborde le "super Tuesday", en position de force. Selon des sondages, il est en tête dans une majorité d’État qui se prononcent ce mardi. Ted Cruz et Marco Rubio, les deux candidats les mieux placés derrière lui, cherchent plus que jamais à présenter le milliardaire Donald Tump comme incapable de remporter l'élection présidentielle face à Hillary Clinton s'il obtenait l'investiture. Le résultat du "Super Tuesday" de ce 1er mars est un vrai test pour les deux grands partis de la vie publique des États-Unis.

 


Publicité