Protocole sanitaire obligatoire pour les célébrations religieuses pour le week-end de Pentecôte 

coronavirus
Cathédrale de Fort-de-France
Cathédrale de Fort-de-France. ©Falco
Pour les célébrations de la Pentecôte, Samedi 30 et dimanche 31 mai 2020, le diocèse de Martinique a mis en place un protocole sanitaire et des dispositions pratiques dans les églises. Des consignes strictes devront être respectées par les fidèles catholiques.
Samedi 30 et dimanche 31 mai 2020, les paroissiens pourront célébrer les festivités de la Pentecôte, mais en respectant des consignes très strictes, afin de prévenir les risques de contamination au coronavirus.

Comme l’a relevé le Conseil d’Etat dans son ordonnance en date du 18 mai 2020 :
 

Les cérémonies de culte constituent des rassemblements ou des réunions susceptibles d’exposer leurs participants à un risque de contamination, lequel est d’autant plus élevé qu’elles ont lieu dans un espace clos, de taille restreinte, pendant une durée importante, avec un grand nombre de personnes, qu’elles s’accompagnent de prières récitées à haute voix ou de chants, de gestes rituels impliquant des contacts, des déplacements, ou encore d’échanges entre les participants, y compris en marge des cérémonies elles-mêmes.


Des dispositions pratiques ont donc été retenues dans les églises, pour accueillir les paroissiens dans des conditions de sécurité sanitaire strictes.
 

L’essentiel des mesures 


Dès l’entrée, du gel hydroalcoolique est prévu pour tous les participants.

- Mise en place d'une signalétique 

Un marquage au sol et sur les murs informe sur les consignes de placement et les gestes barrière dans l’église. La circulation sera adaptée (circuit entrée/sortie) dans l’édifice, permettant de respecter une juste distanciation et d’éviter les croisements des personnes.

- Matérialisation des places 

Afin d’assurer une distanciation correcte, en fonction de la longueur des bancs, 2 personnes sont prévues par banc, à chaque extrémité (un banc sur deux), et 1 personne au milieu du banc suivant.
Si la longueur du banc permet une distance suffisante, 3 personnes pourront s’y installer (un banc sur deux). Des emplacements sont prévus pour les personnes à mobilité réduite.

- Port du masque obligatoire 

Tous le monde doit porter un masque à l’intérieur de l’église, où une "désinfection adaptée" a été recommandée (bancs, chaises, poignées de portes...). Ce nettoyage doit être renouvelé dans le cas où plusieurs célébrations se suivent (hormis les bancs qui n’ont pas été occupés lors du 1er office).

Les bénitiers désinfectés resteront vides. Des chants connus seront privilégiés, pour éviter la circulation de feuilles de chants comme auparavant.
Intérieur d'église
Intérieur d'église (illustration). ©Dimitrisvetsikas1969
- Circulation balisée 

Des portes seront réservées pour l’entrée, d’autres pour la sortie, en veillant au flux et à la distanciation. Les personnes les plus proches de la sortie quitteront l’église en premier.

Les sacristains équipés de masques et de gel, veilleront à la préparation des célébrations en respectant les règles sanitaires et au nettoyage de l’orfèvrerie sacrée (patène, calices, ciboires, coupes de communion) à l’eau savonneuse, puis séchage avec un torchon remplacé après chaque célébration.
 

La préparation des objets nécessaires à chaque célébration sera effectuée après désinfection des mains et respect des mesures d’hygiène. Au besoin, certains éléments à usage régulier pourront être désinfectés après chaque célébration (pupitre et ambon, crédences, encensoir...).
Les linges d’autel seront renouvelés après chaque célébration, lavés à 60°C et repassés.

Les micros seront pourvus d’une protection amovible et jetable (film plastique) après chaque célébration (...).
Cierges et votives de dévotion seront déposés après désinfection des mains. 
Le nombre de servant(e)s d’autel sera limité. 

L’emploi collectif des vêtements liturgiques sera proscrit. Chaque célébrant devra se munir de ses propres habits de chœur et ornements liturgiques. Il en sera de même pour les servants d’autel (...).

La collecte des troncs sera réalisée "avec un rythme adapté".


L'administration diocésaine précise que "ces recommandations seront appréciées en fonction de la taille de l’édifice, du nombre de participants, de la concélébration éventuelle et des possibilités techniques propres à chaque lieu."

- La messe et la communion

L’archevêché de Martinique recommande "dans la mesure du possible", de proposer plusieurs messes aux fidèles, des célébrations dont la durée maximum est fixée à 45 minutes.

Après avoir reçu la communion, les ministres extraordinaires remettront leur masque, se désinfecteront les mains à l’eau savonneuse ou au gel, avant de procéder à la communion des fidèles. Ils "veilleront à déposer l’hostie respectueusement dans la main tendue de la personne qui la reçoit" sans la toucher. 
Une distance suffisante entre les personnes (1,50 m) devra être observée lors de la procession. 
 

Le retrait du masque par les fidèles se fera au dernier moment, c’est-à-dire devant le ministre, en respectant une distance suffisante avec ce dernier.


Dimanche (31 mai), à 12h, l’église catholique de Martinique invite les familles croyantes à sortir de leur maison ou sur leur balcon, habillées en rouge et jaune, avec des foulards ou des fanions de la même couleur, "pour chanter dans la joie, le chant "brûle en moi" (...) et faire des photos ou de petites vidéos, à partager sur les réseaux sociaux".

Selon la tradition liturgique, ces gestes symboliques consistent à témoigner "la joie qui découle de l’esprit saint et du Christ ressuscité."
Heures des messes
Voir l'horaire des messes de l'église catholique : https://martinique.catholique.fr/messes-en-Martinique
Les Outre-mer en continu
Accéder au live