Quand le Covid relance la consommation des légumes locaux au Robert

agriculture
Goyave
Une plantation de goyave au Robert. ©Martinique la 1re
Le jardin An griyav'la est un site agrotouristique au Robert. Avec le Covid, il a souffert du confinement. C'était sans compter le grenier à idée de leurs jardiniers. Ils ont mis sur pied l'idée du panier à légumes ...Une idée qui a fait germer des graines d'avenir locales. 
À 92 ans, Clotilde est très fière de ses enfants. Des enfants à l'agriculture saine et locale vissée au corps. Sur leurs terres, un jardin extraordinaire est né il y a 36 ans. Un lieu où les visiteurs aimaient à se promener. C'était sans compter sur le Covid-19. Patatras, toute une économie à terre.

Mais Émile Rosalie est de celles qui se relève. Par respect du passé et de ses ancêtres mais également pour construire un horizon utile aux autres, à sa famille et aux martiniquais dont le souhait est de pouvoir manger sain et local. 

Des décennies d'empoisonnement au chlordécone et autres produits chimiques ont fait émerger une prise de conscience forte. Il est plus que temps de se nourrir sainement sans payer plus qu'il ne faut. 

À l'instar des produits biologiques qui fleurissent dans les supermarchés spécialisés alors que les fruits et légumes traversent les océans pour être vendus sur notre île. Ces producteurs locaux, eux, font vivre leurs terres pour construire plus adapté aux goûts des consommateurs.

(Re)voir ce reportage de Corinne Jean-Joseph et de Marc Balssa. 
Interviennent, Emile et Chlotilde Rosalie.

Une multitude de fruits et légumes


Le site Martinique du comité de tourisme met ce lieu incontournable pour les visiteurs en avant. 

An griyav'la est un site agrotouristique, situé quartier Moulin à vent au Robert.

Goyaves, cultures maraîchères et vivrières,vergers d'agrumes, bovins, ovins et volailles sont au menu. Laissez-vous guider par le maitre des lieux. A travers les vestiges de cette ancienne habitation cannière qui, par son importance, a contribué à l'essor de la ville du Robert. Que dire d'autre ? sinon de partir à sa découverte. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live