publicité

Réformes des retraites : ce qui est déjà décidé

La réforme de retraites est à la table du gouvernement. Les discussions menées avec les syndicats ont débuté mardi dernier (10 octobre). Elles s’annoncent serrées et épiques et devraient durer au moins 6 mois. La réforme de la retraite doit être votée au premier semestre 2019.

la réforme de la retraite se précise © Martinique la 1ère
© Martinique la 1ère la réforme de la retraite se précise
  • Pedro Monnerville
  • Publié le , mis à jour le
Les discussions concernent : l’âge de départ à la retraite, et la retraite à points. Il y a une question de fond qui préoccupe tout le monde : combien de trimestres pour avoir sa retraite à taux plein ? Les premiers grands principes de la réforme des retraites ont été dévoilés, mercredi 10 octobre, par Jean-Paul Delevoye, le haut-commissaire en charge de ce dossier.


Départ à la retraite 62 ans mais…

 
L’âge minimum à partir duquel les personnes pourront réclamer le versement de leur pension est maintenu à 62 ans. Cependant certaines voix poussent aussi pour la reculer. La réflexion va se poursuivre pour savoir s’il convient d’ajouter d’autres mesures pour encourager l'activité professionnelle au-delà de 62 ans.
On se rappelle toutefois que pendant  la campagne présidentielle, le candidat Macron avait promis de ne toucher ni à l'âge légal de départ à la retraite (62 ans), ni à la durée de cotisation. Une durée de cotisations qui varie selon l’année de naissance entre 169 et 172 trimestres.

Avoir tous ses trimestres c’est donc la solution pour percevoir une pension de retraite à taux plein. Combien de trimestres ai-je engrangés durant ma carrière ? C’est donc la question fondamentale.
Quel est donc le nombre de trimestres effectifs pouvant m’assurer une retraite honorable. Car une durée d’assurance insuffisante conduit automatiquement à une pension réduite.


Les cotisations : nouveau mode de calcul


Cependant avec cette réforme des retraites en cours, le calcul ne se ferait plus sur la base de la durée d’assurance, mais sur les cotisations versées.
Quoi qu’il en soit et en attendant la mise en place de cette réforme, rappelons qu’en 2013, le parlement a fixé le nombre de trimestres nécessaires de cotisations, en fonction de votre année de naissance, pour bénéficier du taux plein. 1 539 257 106
nombre de trimestres nécessaires de cotisations, en fonction de votre année de naissance,  pour bénéficier du taux plein.

Ainsi, si vous êtes né en 1953 –1954 il vous faut 165 trimestres de cotisations pour bénéficier du taux plein…
 
-        De 1955-1956-1957 (166 trimestres) 

-        De 1958-1959-1960 (167 trimestres)
 
-        De 1961-1962-1963 (168 trimestres) 

-        De 1964-1965-1966 (169 trimestres)
 
-        De 1967-1968-1969 (170 trimestres) 

-        De 1970-1971-1972 (171 trimestres) 

-        De 1973 et suivantes (172 trimestres) 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play