martinique
info locale

Régularité et sérénité ont fait le triomphe de Brasserie Lorraine / Sara Énergies Nouvelles

yoles
Diany Remy
Les coursiers de Brasserie Lorraine / Sara Énergies Nouvelles face à leur public (31 juillet 2019 aux Anses d'Arlet). ©Raphaël Bastide
Le Tour de Martinique 2019 en yoles rondes est brillamment remporté par la yole marinoise Brasserie Lorraine / Sara Énergies Nouvelles, grâce à la régularité de ses performances et la sérénité de l'équipe.
Diany Rémy, le patron de la yole marinoise a su tirer profit de plusieurs éléments. Par exemple, les modifications apportées à la yole pour la rendre plus performante. La semelle retaillée, et une meilleure répartition du poids dans l’embarcation grâce à un placement différent des coursiers.

Des apports humains également. L'emblématique patron Georges-Henry Lagier, fort de son expérience ainsi que l’écouter Nicolas Gilet qui vient de la voile moderne et embarqué dans la yole marinoise depuis sept mois.

Sur le plan mental, il faut ajouter le gain du championnat qui a permis de faire le plein de confiance ainsi que la détermination affichée pour tenir une promesse faite à feu Désiré Lamon, premier vainqueur du tour sur Brasserie Lorraine.

Ainsi, deux victoires d’étape à Trinité et aux Anses d’Arlet ont suffi aux marinois. Sur le reste des étapes, Brasserie Lorraine / Sara Énergies Nouvelles prenait toujours une place d’honneur. La yole marinoise est la seule des quinze à ne pas avoir connu de dessalage.
 

La yole du Marin n’a eu qu’un véritable adversaire


Très vite, après trois étapes, la bataille pour la victoire finale n’a concerné que deux yoles. Comme pour les autres compétitions de la saison, Diany Rémy s’est retrouvé face à Felix Mérine, son adversaire direct.

Ufr / Chanflor a remporté quatre étapes sur huit mais a dessalé à proximité de l’Îlet à Ramiers. De plus, sans pour autant s’imposer dans les étapes de navigation au près, les marinois se sont montrés meilleurs que les robertins.
 

Les autres yoles trop en retrait


Les performances des autres yoles n’ont pas été assez convaincantes pour leur permettre de se mêler à la bagarre pour la victoire finale. Zapetti / Miltis s’est juste accroché à la troisième place du podium final. Rosette / Orange a obtenu une victoire d’étape à Fort-De-France mais avait déjà pris trop de retard dès la première. La yole de Californie, CTDM / EDF a remporté une étape et le prologue, ce qui correspond à des résultats encourageants.

D’autres yoles ont parfois pris des places sur le podium d’arrivée de certaines étapes mais n’ont pas su bousculer la hiérarchie car trop inconstantes.

Brasserie Lorraine / Sara Énergies Nouvelles est donc le vainqueur logique d’un tour 2019 qui pourrait bien être le dernier à être régi par les règlements actuels concernant les embarcations et leurs voiles, si le comité directeur de la fédération des yoles rondes réussit à convaincre ses associations adhérentes.
Publicité