martinique
info locale

Deux associations culturelles de Martinique au carnaval de la Côte-d'Ivoire

carnaval le robert
Carnaval Martiniquais en Côte-d'Ivoire
©EM
90 personnes (musiciens, danseurs, et yoleurs), ont permis à la Côte-d'Ivoire de découvrir d'autres facettes de la culture martiniquaise. Invitées pour la 8e édition du Carnaval Ivoiro-Antillais, Efases du Gros-Morne et Otantik Gérikan Bass du Robert, ont su séduire le public africain.
Favoriser les échanges culturels, développer et consolider les relations entre la Martinique et l'Afrique, telles sont les motivations de l'association Efases du Gros-Morne, présidée par Nadiège Littré, hôte de la 8e édition du Carnaval Ivoiro-Antillais à l'initiative de Georges Ravoteur, un martiniquais d'origine installé à Yamoussoukro.
 

Otantik Gérikan Bass du Robert était du voyage


Cette nouvelle aventure a été partagée cette année par le groupe à pieds Otantik Gérikan Bass du Robert (avec ses soufflants et ses caisses-claires), invité par l'association Efases, dont l'artiste et artisan Sully Cally est membre. C'est le second déplacement de ce dernier en Afrique de l'ouest.

La délégation a été reçue cette fois encore par la mairie de Cocody (une commune résidentielle d'Abidjan) et son premier magistrat Jean-Marc Yace, pour cette édition 2020. La fête était belle affirme le groupe, malgré les 14 heures d'avion et 5 heures de décalage horaire au compteur.

Dans les rues de Cocody, "les martiniquais ont su valoriser le patrimoine carnavalesque, ses rythmes et déguisements", en particulier le week-end dernier (les 14, 15 et 16 février 2020), en présence de nombreux spectateurs africains, comme les années précédentes. 

10 martiniquais reçus "citoyens d'honneur" en Côte-d'Ivoire


A l'occasion de ce voyage, 10 membres de la délégation martiniquaise ont été reçus "citoyens d'honneur", dont Sully Cally et la présidente de l'Efases.

C'est avec un grand honneur que nous nous retrouvons sur la terre de nos ancêtres (...). Nous avons voulu cette année, donner plus d'envergure à notre participation.(...) Notre carnaval martiniquais est aussi expression de cohésion sociale, car se côtoient à cette occasion, toute les classes sans aucune distinction. (Nadiège Littré, présidente de l'Efases)

La Yole martiniquaise représentée aussi


Autre temps fort de ce séjour de 10 jours, la rencontre des ambassadeurs de la yole martiniquaise, Georges-Henri Lagier et Maryse Lamon, avec le directeur général des sports de la Côte-d'Ivoire, Bertin Koffi. Il s'agit de jeter les bases d'échanges sportifs et culturels avec l'Afrique de l'ouest, notamment à travers la promotion de la yole ronde, en partenariat avec la fédération des piroguiers ivoiriens. 

Carnaval Martiniquais en Côte d'Ivoire (8e édition)
Georges-Henri Lagier reçu par le directeur général des sports de la Côte-d'Ivoire ©NL