Sainte-Lucie annonce la réouverture de ses frontières

monde
Sainte Lucie aeroport hewanorra
La réouverture de l'aéroport international de Sainte Lucie est prévue le 4 juin 2020. ©oecs
Le 4 juin 2020 c’est la date annoncée par le premier ministre Allen Chastanet pour la réouverture des frontières de Sainte-Lucie au trafic aérien et maritime. Une crise financière s’annonce. Il faut augmenter les recettes pour payer les dettes et verser les salaires des fonctionnaires.
 
Sainte-Lucie envoie un signe fort à la communauté internationale. L’île n’enregistre plus de cas de COVID19, il est temps de redémarrer l’économie, estiment en substance, les dirigeants du pays.

À partir du 4 juin 2020, les aéroports pourront à nouveau accueillir le trafic régional et international. Les ports maritimes seront également ouverts.
 

Sainte-Lucie est prête à cohabiter avec le COVID19, a déclaré Allen Chastanet, Premier ministre de Sainte-Lucie dans un discours télévisé.
 

Tout voyageur sera soumis à de nouveaux protocoles. Pour rentrer sur le territoire, il doit être muni d’un dépistage négatif pour le coronavirus, émis et certifié par son pays d'origine.  
Sainte Lucie protocoles
Les nouveaux protocoles pour voyager vers Sainte Lucie. ©gis
À Sainte-Lucie, seuls les taxis autorisés par le gouvernement pourront transporter les visiteurs.  Les hôtels et les centres d’hébergement vont adopter de nouveaux protocoles. Personnels et clients doivent porter des masques et respecter la distanciation physique.
Sainte Lucie Rodney Bay Marina
Rodney Bay Marina à Sainte Lucie. ©SLASPA
Sainte-Lucie doit attendre la réouverture des pays nord-américains et européens, les marchés principaux de l’île. Aucune date n’a été fixée dans ces régions. Le Canada et la Grande-Bretagne ont déjà annoncé qu’une période de quarantaine de 14 jours sera imposée aux touristes au retour chez eux.
 

Combler un déficit grandissant


Aujourd’hui Sainte-Lucie fait face à un déficit budgétaire important. Pour pouvoir verser les salaires des fonctionnaires et payer la dette externe, le ministère des finances doit débourser 30 millions d'euros par mois. Les recettes actuelles ne sont que de 20 millions.

Seuls les touristes les plus courageux vont prendre le risque de voyageur en dehors de leurs zones de confort.

Cependant, l'OPS, l’Organisation Panaméricaine de la Santé a déjà mis en garde la Caraïbe. La réouverture des frontières aux touristes pourrait déclencher une deuxième vague du COVID19...  
 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live