publicité

Les salariés de la clinique Sainte-Marie obtiennent un nouveau sursis

Le Tribunal de Commerce a ordonné mardi 12 mars 2019, le prolongement du redressement judiciaire de la clinique Sainte-Marie jusqu’au 30 avril. Désormais, le groupe Kapa Santé apporte la garantie financière demandée par la justice. Cependant, les salariés ne sont toujours pas convaincus.

© Patrice Chateau-Degat
© Patrice Chateau-Degat
  • Grégory Gabourg - Pierre-Yves Honoré
  • Publié le
La clinique Sainte-Marie reste en redressement judiciaire, au moins jusqu’au 30 avril, telle est la décision prise par le Tribunal de Commerce mardi 12 mars 2019.
Les salariés de la clinique Sainte-Marie au Tribunal. © Pierre-Yves Honoré
© Pierre-Yves Honoré Les salariés de la clinique Sainte-Marie au Tribunal.
Un délai demandé par les juges, dans l’attente de la remise de deux expertises judiciaires. En effet, le groupe Kapa Santé, actuel propriétaire, qui propose un plan de continuation, a confirmé avoir apporté la garantie financière de plus d’un million d’euros à la demande de la justice.
Un plan dont ne veulent toujours pas les salariés. 

Edouard Sulpice

Représentant du personnel
De son côté, Kapa Santé veut garder "son bien". Pour cela, il entend ouvrir le capital à d’autres repreneurs.

Henry Nagapin

Directeur de Kapa aux Antilles Guyane

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play