Le maire de Schoelcher prend un arrêté d’interruption des travaux à Terreville pour déforestation illégale

environnement schoelcher
Le terrain en défrichement à Terreville
Le terrain en défrichement au quartier Terreville à Schoelcher, visité par des militants écologistes ©Eddy Bellerose
Après les écologistes et l'opposition, la municipalité de Schoelcher constate l'infraction des promoteurs sur les hauteurs de Terreville. "Les prescriptions du permis n’ont pas été respectées" estime la mairie qui prend un arrêté d'interruption des travaux.
La mairie de Schoelcher n'avait guère le choix. Les écologistes de l'Assaupamar, les élus de l'opposition, l'Office National des Forêts, tous ont constaté l'infraction du promoteur sur un chantier actuellement en cours sur les hauteurs de Terreville (Schoelcher).

Si le permis de construire délivré par la mairie est conforme, en revanche les contestataires déplorent "un défrichement de grande envergure" dans un espace boisé, près d’une zone classée ZNIEFF (Zone Naturelle d’Intérêt Faunistique et Floristique) selon l’Office National des Forêts.
 

Le permis d’aménager a été délivré le 19 Décembre 2018. Il a reçu l’aval du contrôle de légalité délivré par la préfecture le 28 décembre 2018.

Les prescriptions du permis n’ont pas été respectées par le promoteur. Les infractions constatées relèvent de la compétence de l’ONF et de la DEAL. Sur cette base, la ville a pris un arrêté d’interruption des travaux.

La municipalité de Schoelcher


Lire l'arrêté municipal

Mairie de Schoelcher

À la veille de manifestations annoncées samedi (24 octobre 2020) sur le site, une partie de l'opposition se réjouit d'avoir obligé la mairie à prendre une position ferme sur ce dossier sensible. 
 

Seconde victoire pour l'Assaupamar et Les ateliers schoelcherois qui étaient sur le terrain vendredi 16 octobre 2020. Le maire de Schoelcher a fini par produire un arrêté d’interruption du chantier de Terreville. La mobilisation doit se poursuivre pour la remise en état des zones défrichées et bétonnées illégalement.

Franck Sainte-Rose Rosemond, Les ateliers Schoelchérois


Daniel Chomet et les membres du mouvement Schoelcher Dynamique et Solidaire (SDS), expriment leur position en des termes similaires.
 

Nous prenons acte de cette décision tout en déplorant  la passivité de la ville dans son exercice de pouvoir de police. À SDS nous  restons plus que jamais mobilisés afin d’obtenir la décision du reboisement de cette zone remarquable ! 

Daniel Chomet, Schoelcher Dynamique et Solidaire


"L'objectif est d'arrêter définitivement ces travaux", répètent pour leur part, les écologistes de l'Assaupamar.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live