Schoelcher : des riverains de l’Anse-Madame en colère contre des nuisances sonores sur la place et la plage

sécurité schoelcher
Les riverains de l'anse Madame ont érigé des barrages empêchant l'accès à la plage et à la place
Les riverains de l'anse Madame ont érigé des barrages empêchant l'accès à la plage et à la place ©Christine Cupit

Les riverains de l'Anse-Madame à Schoelcher sont excédés. Depuis plusieurs mois, ils subissent de nombreuses nuisances sonores à cause des rassemblements de jeunes sur la plage et la place publique durant la nuit. Samedi 16 janvier 2021, ils ont érigé des barrières pour empêcher les attroupements.

Le parking de l’Anse-Madame, proche du centre nautique du bourg de Schoelcher, est source de tensions. Une dizaine d’habitants ont érigé des barrières pour entraver l’accès à la place publique, alors que des individus essayaient d’y pénétrer de force. Depuis plusieurs mois, les riverains dénoncent des nuisances sonores.

(Re)voir le reportage d'Eddylia Eugène Mormin et Fabienne Léonce.

Des riverains se mobilisent contre les nuisances sonores à Schoelcher.

On n’empêche pas aux gens de faire la fête, mais tu ne peux pas venir à 3 heures du matin en pleine semaine. Il faut respecter les autres, il y a une discipline à avoir.

(Des habitants)

 

Une autre surenchérie : "j’habite dans l’angle, c’est invivable… Toute la nuit nous avons des voitures, des motos… À cause des sonos, les maisons vibrent".

Les habitants de l'anse Madame ont érigé des barrages empêchant l'accès à la plage et à la place
Les habitants de l'anse Madame ont érigé des barrages empêchant l'accès à la plage et à la place ©Christine Cupit

Des "menaces de mort" proférées

Les jeunes s’attroupent à près d’une centaine, avec des glacières, dominos, excitation, alcool (…).

 

On reçoit des menaces de mort et il y a des coups de feu… Cette place c’est un cadeau empoisonné. Il faut que les gendarmes fassent leur travail.

(D’autres riverains)

 

Pratiquement chaque soir, "ces gendarmes reçoivent 3 ou 4 appels" et il y a plusieurs quelques jours, "une vingtaine de coups de feu ont été tirés" affirment ces riverains, excédés par cette situation.

Afin de créer "un cadre légal", les habitants concernés ont monté un collectif. Le maire Luc Clémenté de son côté, a pris en octobre 2020 un arrêté municipal interdisant l’accès à la place et à la plage à partir de 22 heures.

Un arrêté municipal a été pris en octobre 2020 interdisant l'accès à la plage à partir de 22 heures
Un arrêté municipal a été pris en octobre 2020 interdisant l'accès à la plage à partir de 22 heures ©Christine Cupit

Les forces de l’ordre effectuent plus de patrouilles depuis selon les plaignants, mais "dès qu’il y a du monde, de l’agitation ou des coups de feu, les gendarmes ne viennent pas" déplorent ces schoelchérois en colère.