martinique
info locale

Les scientifiques n'ont toujours pas de preuves formelles de relation chlordécone et cancer de la prostate aux Antilles

chlordécone
Relation chlordécone et cancer
©Martinique La 1ère
Deuxième journée du colloque scientifique sur la pollution par le chlordécone. Il était question ce mercredi (17 octobre 2018), de l'impact sur la santé et sur la survenue du  cancer de la prostate.
Des résultats d'une étude réalisée en Guadeloupe sur la relation chlordécone / cancer de la prostate, (études Karu-Prostate), ont été présentés mercredi 17 octobre 2018, devant un parterre de scientifiques et de journalistes par Pascal Blanchet, le chef du service urologie du Centre Hospitalier de Guadeloupe.  "Des études épidémiologiques arrivent toujours à trouver des liens statistiques, donc il y a une association. Après dire qu'il y a un lien causal évident, c'est beaucoup plus difficile", explique-t-il. 

À ce jour, il n'y a donc toujours pas de preuves formelles que la molécule provoque directement le cancer mais son implication dans le développement de la maladie ne laisse plus beaucoup de place au doute.


(Re)voir le reportage de Sangha Fagour et Patrick Guitteaud
"Je tenais à parler de la chlordécone et enfin à regarder les choses en face. La pollution à la chlordécone est un scandale environnemental dont souffre la Martinique et la Guadeloupe depuis 40 ans. Tout cela c'est le fruit d'une époque qui est désormais révolue. (...) Ce fut aussi le fruit d’un aveuglement collectif", admet pour la première fois un chef de l'État français en fonction. C'était Emmanuel Macron en visite officielle au Morne-Rouge (Martinique), le 27 septembre 2018.
Publicité