martinique
info locale

Sept personnes interpellées après les échauffourées devant le centre commercial du Robert

violence
gendarmerie
©Martinique la
Sept personnes suspectées d'avoir participé à des affrontements devant le centre commercial Océanis au Robert, ont été interpellées jeudi 28 novembre 2019. Elles sont placées en garde à vue dans différentes brigades de gendarmerie selon leur lieu d'habitation. Des perquisitions ont également eu lieu
Cinq jours après les échauffourées entre gendarmes et manifestants devant le centre commercial Océanis au Robert, les forces de l'ordre ont procédé, ce jeudi matin (28 novembre 2019), dès 6 heures, à plusieurs interpellations. Ils intervenaient sur commission rogatoire du procureur de la République. 

Sept personnes sont placées en garde à vue dans différentes brigades de gendarmerie de Martinique. Elles sont interrogées suite au blocage du centre commercial du Robert, samedi 23 novembre 2019. Des échanges musclés ont eu lieu, avec les gendarmes dépêchés sur place. Les manifestants qui avaient lancé un appel au boycott contre le commerce ont affronté les forces de l'ordre.

La gendarmerie a recensé deux blessés dans ces rangs. Des militaires attaqués par des jets de pierre. Ces altercations ont provoqué des ITT (Interruption Temporaire de Travail).

Toutes les personnes interpellées ce jeudi matin sont entendues pour "violences sur agents dépositaires de l'autorité publique", dans le cadre d'une enquête de flagrance. Le deuxième motif de la garde à vue concerne les dégradations constatées aux abords du centre commercial du Robert. 
gendarmerie
des militants devant la gendarmerie du François, ce jeudi 28 novembre 2019 ©Martinique la 1ere
Parmi les interpellés, figure Charly Moussard, un des militants du collectif citoyen. Il a été arrêté à son domicile au petit jour, puis transféré à la gendarmerie du François, où un comité de soutien s'est rassemblé sur place.

À la mi-journée, les sept personnes étaient toujours entendues par les enquêteurs de la gendarmerie.
Publicité