publicité

Le service des bus du réseau Mozaïk reprend partiellement

L'ensemble des lignes du réseau de transport Mozaïk est resté paralysé toute la journée du mercredi 25 janvier. À la suite d'une rencontre organisée au siège de la CACEM, une reprise partielle du service a été décidée. Le droit de retrait reste maintenu sur la commune du Lamentin. 

Les chauffeurs de bus du réseau Mozaik en grève (25 janvier 2017) © Martinique 1ère
© Martinique 1ère Les chauffeurs de bus du réseau Mozaik en grève (25 janvier 2017)
  • Par Peggy Pinel-Fereol
  • Publié le
"S'il n'y a pas de contrôleurs, les bus ne peuvent pas circuler", selon Félix Amar, responsable du service contrôle Mozaïk et représentant syndical CSTM, résumant la situation de ce mercredi 25 janvier.

La veille (mardi 24 janvier), presque simultanément aux alentours de 17 heures, trois contrôleurs ont été aggresés dans un bus de la ligne 16 (Coridon) et deux à la gare Nardal à Fort-de-France. En application de la procédure prévue après chaque agression, les victimes, accompagnées du coordinateur sécurité, ont porté plainte dans la journée d'hier (24 janvier). Mercredi matin, une réunion du Comité d'Hygiène, Sécurité et des Conditions de Travail (CHSCT) s'est tenue au siège de l'entreprise Mozaïk. 

Longue rencontre au siège de la CACEM 

Peu après 17 heures, la délégation syndicale est arrivée au siège de la CACEM pour y rencontrer le président Athanase Jeanne-Rose, en présence de la direction de l'entreprise. Mais scène digne d'un gage, Bertrand Cambusy secrétaire général de la CSTM, Félix Amar, responsable du service contrôle Mozaïk et représentant syndical CSTM ainsi que d'autres membres de la délégation syndicale sont bloqués plusieurs minutes dans l'ascenseur de l'immeuble de la CACEM. 
Finalement, la rencontre a pu commencer vers 18h, et s'est terminée tard dans la nuit.

À l'issue de la réunion, selon Félix Amar, responsable du service contrôle Mozaïk et représentant syndical CSTM, "le service reprend, mais le droit de retrait est maintenu sur le Lamentin."
Les usagers des communes de Fort-de-France, Schoelcher et Saint-Joseph pourront donc utiliser le réseau de transport dès ce jeudi matin (26 janvier). 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play