Et si la Martinique devenait réserve mondiale de biosphère en 2021 ?

environnement
Biodiversité
Une partie de la biodiversité de la Martinique ©pixabay.com
En Juin 2017, l’Association Martinique Réserve de Biosphère a été constituée, pour porter un dossier de candidature. Celui-ci doit être présenté en juin 2020 au comité MAB-France, lequel étudiera le document, avant de le transférer à l’UNESCO. Décision attendue au 2nd trimestre 2021.
La candidature de la Martinique comme Réserve Mondiale de Biosphère s’est imposée à la suite de rencontres entre acteurs et personnalités du monde économique, associatif, académique, scientifique et religieux, qui ont souhaité contribuer aux côtés des acteurs publics, à "faire rayonner le territoire". 
 

Nous avons organisé des réunions publiques d’information et de co-construction de la candidature sur l’ensemble du territoire martiniquais, en présence et avec la participation des habitants, des membres des conseils municipaux et des maires (...).

Plus de 2.000 personnes ont participé à ces rencontres.

(L'association Martinique Réserve de Biosphère)


Qu’est ce qu’une réserve de biosphère ?


En la matière, le programme de MAB France encourage le développement de recherches interdisciplinaires, expérimente et diffuse des pratiques, démarches et savoir-faire pour la mise en oeuvre des objectifs de développement durable, accompagnant l’Agenda 2030 de l’ONU. Pour cela, il s’appuie sur son réseau mondial de réserves de biosphère. 
 

Ce sont des lieux privilégiés pour expérimenter et illustrer des pratiques de développement durable à l’échelle régionale, en conciliant le développement social et économique des populations avec la protection de l’environnement, dans le respect des valeurs culturelles.

L'implication des populations, un appui scientifique, la formation et l'éducation y sont encouragés.

(MAB France)


Selon un dernier rapport d'évaluation de la biodiversité mondiale publié en 2019 par la plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques (IPBES) de l'UNESCO, la responsabilité des activités humaines nocives pour les écosystèmes terrestres, s'élève à 75 % .

Cette évaluation a également indiqué que des solutions existent et qu'il n'est pas trop tard pour agir.
Pour stopper ou inverser ce déclin, "il est essentiel de transformer les rôles, les actions et les relations des personnes avec la biodiversité".
 

17 objectifs pour transformer le monde

Développement durable / environnement
Objectifs recommandés par l'UNESCO pour un développement durable ©mab-france.org
En 2019, le réseau mondial comptait 701 réserves de biosphère, dont 21 sites transfrontières dans 124 pays, désignées suivant des critères communs. Le réseau s'enrichit chaque année de nouveaux sites. 
 

La Guadeloupe, réserve biosphère depuis 1992


La réserve de biosphère de l’archipel guadeloupéen englobe depuis 1992, la Basse-Terre et presque intégralement la Grande-Terre. Basse-Terre abrite le massif montagneux volcanique de la Soufrière, entouré d’une forêt tropicale humide, "à la biodiversité élevée".

Dans les prochains jours (en juin 2020), la candidature de la Martinique sera analysée par le comité MAB-France, puis le dossier sera transmis à l’UNESCO. La décision finale est attendue au second trimestre de 2021.
 

Mondialement reconnu, le titre de Réserve de Biosphère (s’il nous est attribué), est un instrument fort d’attractivité, de reconnaissance et de valorisation de nos atouts à l’échelle du monde.

Il est un outil de communication puissant pour la Martinique, en particulier pour les savoir-faire, le tourisme, et les produits agricoles traditionnels.

Il est un levier de développement économique et social qui donne de l’attractivité aux produits et services, en ouvrant l’accès à de nouveaux réseaux caribéens et nationaux de coopération, et aussi à des financements internationaux. 

(L'association Martinique Réserve de Biosphère)


Depuis décembre 2000, les Nations Unies ont proclamé le 22 mai, journée internationale de la diversité biologique. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live