Stéphane Julius Gavril (Roumanie) vainqueur du 35e semi-marathon de Fort-de-France

athlétisme
Athlétisme
©Martinique la 1ère
Le Roumain Stéphane Julius Gavril s'impose en solitaire, dimanche 24 novembre 2019, dans le 35e semi-marathon international de Fort-de-France, (1 heure 06 minutes et 58 secondes). Ghislaine Asmae (Maroc) est la première femme de l'épreuve en 1 heure 18 minutes et 26 secondes.
Stéphane Julius Gavril vainqueur du ​​​​​​ 35e semi-marathon de Fort-de-France, a dominé la course  et couvre les 21,100 kms en (1 heure 6 minutes et 58 secondes) devant le Français Corentin Le Roy et le Kényan Isaac Kibourouf. Les trois favoris de l'épreuve se retrouvent sur le podium. 

La sélection s'opère dès les premiers kilomètres. Les animateurs de la course sont :  Victor Manuel (Colombie), Isaac Kibourouf (Kénya), Corentin LeRoy (France), Ménad Ramrani (Algérie) et Stéphane Julius Gavril (Roumanie). Au fil des kilomètres  un trio se détache sur le boulevard général de Gaulle. 

Ils ne sont plus que trois prétendants à la victoire finale.Le Roumain Stéphane Julius Gavril lache ses deux compagnons (Le Roy et Kibourouf) et se présente  seul sur la ligne d'arrivée placée sur le boulevard Alfassa sur le front de mer à Fort-de-France.
Le Français Corentin Le Roy se classe deuxième et le Kényan Isaac Kibourouf prend la troisième place . Les trois favoris de l'épreuve se retrouvent sur le podium. 

Le rythme a été très soutenu et le vainqueur Stéphane Julius (1h 06 minutes et 58 secondes) améliore le temps de l'épreuve  par rapport à la précédente édition qui avait été remportée par Joseph-Mbatha Nzoki en 1h 08 minutes et 33 secondes.

Le Guadeloupéen Michel Pradel du club du Moule se classe quatrième devant le Martiniquais Pierre Bureau. Le coureur du Golden Star termine l'épreuve en cinquième position

Chez les femmes, Ghizlane Asmae (Maroc) s'impose en 1 heure 18 minutes et 26 secondes. Les deux autres places du podium sont prises par Betty Mouroungi (Kenya) et Anais Quemener (France).
Semi-marathon
le podium chez les femmes ©Martinique la 1ère