publicité

TCSP : les bus sortent enfin du hangar !

C'est le grand jour de sortie des BHNS (Bus à Haut Niveau de Service) affectés sur le TCSP (Transport Collectif en Site Propre). Les responsables organisent une marche à blanc, en présence d'un panel d'invités, entre Le Lamentin et Fort-de-France. 20 ans après le lancement du projet...

Cérémonie protocolaire avant la marche à blanc du TCSP (23 mars 2017) © RNB
© RNB Cérémonie protocolaire avant la marche à blanc du TCSP (23 mars 2017)
  • Par Joseph Nodin
  • Publié le
20 ans après le lancement de l'idée d'un TCSP par l'équipe de Claude Lise, ancien président de l'ancien Conseil Général, les élus de la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique), et leurs collègues de la CACEM (Communauté d'Agglomération des villes du Centre) semblent se mettre d'accord pour la mise en route du TCSP, un outil moderne pour le transport entre les villes principales du Lamentin et de Fort-de-France. Ils étaient côte à côte ce matin sous le hangar du centre de maintenance des bus au Lamentin.

À Noter l'absence de quelques personnalités dont le député de Fort-de-France Serge Letchimy. "La déclinaison de cette invitation marque mon refus de cautionner ces méthodes consistant à la prise en otage politique de cet équipement par des manipulations inacceptables, mettant en souffrance le public...", écrit le député dans une lettre adressée à Athanase Jeanne-Rose, président de la CACEM.
Les élus, en majorité de la CTM lors des discours © JC Samyde
© JC Samyde Les élus, en majorité de la CTM lors des discours
Initialement prévue pour décembre 2015, repoussée à mars 2016, puis septembre 2016, puis avant juin 2017...la mise en service du TCSP est sans cesse renvoyée. Le TCSP qui coûte plus de 380 millions d’euros est au centre d’un différend entre la majorité de la CTM, autour d’Alfred Marie-Jeanne et ses alliés et la Cacem, dominée par le PPM et ses partisans.

Cette fois les élus semblent faire le choix de l'intérêt collectif et une marche à blanc débute ce jeudi 23 mars 2017, avant le lancement commercial de ce sytème de transport tant attendu.

Une marche à blanc signifie que les BHNS (14 Bus à Haut Niveau de Service de 24 mètres articulés possédant des portes latérales), vont circuler sans voyageurs pour tester les réseaux, les feux, notamment lors des croisements avec les autres véhicules. Des vérifications techniques  indispensables avant la véritable mise en service.
Alfred Marie-Jeanne, président du conseil exécutif de la CTM salue les autorités présentes pour la marche à blanc du TCSP © RNB
© RNB Alfred Marie-Jeanne, président du conseil exécutif de la CTM salue les autorités présentes pour la marche à blanc du TCSP
C'est le 9 mars dernier à la préfecture de Fort-de-France, que le préfet, le président du conseil exécutif de la CTM (Collectivité Territoriale de Martinique) et son collègue président de la Cacem (Communauté d'Agglomération du Centre Martinique), décident d'arrêter la date du jeudi 23 mars 2017 pour une marche à blanc du TCSP (Transport Collectif en Site Propre), dans le couloir réservé aux bus, sous la pression de l'Union Européenne qui menaçait de récupérer ses plus de 80 millions d'euros déjà versés pour ce projet vieux de 20 ans.
1 490 281 236

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play