publicité

TCSP : les taxicos s'estiment écartés

Les taxis collectifs sortent de leur silence, après les déclarations de Louis Boutrin sur le démarrage du TCSP d'ici à une semaine. Les syndicats du transport ont réfuté, lundi 8 janvier, les affirmations selon lesquelles ils auraient négocié avec le vice-président de Martinique-Transport.

Richard Marie-Reine secrétaire générale de l'USET (entreprise de transport public de voyageurs) ce lundi à Fort-de-France © F. Théodose
© F. Théodose Richard Marie-Reine secrétaire générale de l'USET (entreprise de transport public de voyageurs) ce lundi à Fort-de-France
  • Par Jean-Claude SAMYDE
  • Publié le
Il fallait s’y attendre, les chauffeurs de taxis collectifs font déjà entendre leur voix dans le dossier du TCSP (Transport collectif en site propre). Le lundi 8 janvier, les syndicats de chauffeurs ont pris la parole sur le parking de la Pointe Simon à Fort de France. 

Union syndicale 


Richard Marie-Reine, USET (L'Union Syndicale des Entrepreneurs de Transports) et Gerry Emiona (OSTPM) tenaient à donner leur point de vue, après les déclarations de Louis Boutrin, le vice-président de Martinique-Transport, sur la mise en circulation des BHNS (Bus à Haut Niveau de Service), dès lundi prochain. Les chauffeurs de taxis ont d'ores et déjà dit qu’ils ne resteront pas impassibles "face à ce qui se passe". Les professionnels du transport réfutent les affirmations selon lesquelles ils auraient négocié avec Louis Boutrin, le vice-président de Martinique Transport.

Richard Marie-Reine est le secrétaire général de l'USET
Taxis

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play