martinique
info locale

Le tour cycliste de Martinique transformé en opération écolo

environnement
Spectateurs au bord de la route
Les spectateurs dans la montée de la côte de l'Estrade au Robert. ©Denis Bouton
Durant ce 38e tour cycliste de Martinique, le "réflexe écolo" des citoyens est sollicité pour le recyclage des piles et des petites batteries usagées.
Cette opération de sensibilisation au cœur du tour qui a été visible lors du prologue de l’épreuve samedi dernier (6 juillet 2019), sera reconduite dimanche prochain (14 juillet 2019), sur la ligne d’arrivée de la dernière étape au Lamentin.

Les visiteurs pourront à nouveau participer au quiz de sensibilisation avec des lots à gagner, consulter les outils de l’éco-organisme et poser des questions à l’équipe sur le recyclage de ces déchets spécifiques, d’autant qu’en Martinique, 8 millions de piles sont vendues chaque année.

Domitille Gas

Une fois en fin de vie, ces piles et batteries sont parfois jetées dans les ordures ménagères ou même directement dans la nature. Non traités, les métaux dont elles sont composées, peuvent dès lors polluer les sols, l’océan, la faune et la flore.

En faisant le bon geste de tri, c'est-à-dire celui d’apporter ses piles et batteries usagées dans les points de collecte Batribox dédiés (présents notamment dans les grandes surfaces ou dans les déchetteries), les métaux seront donc récupérés pour permettre la fabrication de nouveaux objets.
Spectateurs au bord de la route
Spectateur avec son transistor à piles au bord de la route du tour. ©Denis Bouton
Cette opération part de l'initiative de Screlec, un éco-organisme français, à but non lucratif, agréé par les pouvoirs publics, afin de sensibiliser les citoyens à la collecte sélective de ces déchets.
30 000 points de collecte sont à la disposition du public dans toute la France, dont 681 en Martinique.


 
Publicité