publicité

Le trafic de données est multiplié par 2,5 depuis l'arrivée de la 4G aux Antilles-Guyane

Les Antilles-Guyane sont entièrement couvertes par La 4 G. Tous les opérateurs présents dans cette région ont fait les investissements techniques. L’arrivée de la 4G, a amené une explosion de la consommation de trafic de données (30 000 téraoctets, +142% en un an) dans tous les départements.

© Martinique la 1ère
© Martinique la 1ère
  • Par Jean-Claude SAMYDE
  • Publié le
L’ARCEP (Autorité de régulation des communications électroniques et des postes) a publié le 14 juin dernier, l'observatoire 2017 des services télécoms dans les départements et collectivités d'outre- mer. Ces données sont rendues publiques au moment où Digicel, le dernier opérateur annonce son déploiement en 4 G dans la zone Antilles-Guyane, où sont déjà installés Orange Caraïbes et SFR. 

Explosion du trafic de données


L’arrivée de la 4G, a amené une explosion de la consommation de trafic de données (30 000 téraoctets, +142% en un an) dans tous les départements. Près de la moitié du trafic est consommé par les clients 4G. En ce qui concerne le volume de communications au départ des téléphones mobiles, dans les départements de la zone Antilles-Guyane, l’évolution annuelle est contenue : +3,5% en Martinique, +1,7% en Guadeloupe mais recule en Guyane de 0,9%.
La consommation moyenne par client augmente de 5,5% en un an et est un peu inférieure à 3h par mois. Elle est plus élevée en Martinique avec 3h22 (+17 minutes par rapport à 2016) et à Mayotte où elle atteint 3h50 (+15 minutes en un an). 
Consommation mensuelle moyenne de données © ARCEP
© ARCEP Consommation mensuelle moyenne de données

Demande forte pour le haut débit

Sur les accès fixes aussi, la demande dans les DOM est forte pour le très haut débit, soit un quart des abonnements à internet. Au total, la part des accès à très haut débit gagne 7 points en un an et représente 26% du nombre d’accès haut et très haut débit.
Le nombre d’abonnements fournis via une box sur un accès haut débit (en voix sur large bande) est largement majoritaire. 
© ARCEP
© ARCEP

Recul des cartes prépayées


Dans deux départements, on note une augmentation modérée du nombre de contrats post-payés (+2,3% en Martinique et +3,2% en Guadeloupe) et un recul plus important du nombre de cartes prépayées (respectivement -8,5% et -6,5% en un an), de sorte que le nombre de cartes est globalement en baisse (525 000 en Martinique et de 626 000 pour la Guadeloupe, Saint Martin et Saint-Barthélémy).
Six cartes sur dix sont actives sur les réseaux 3G, soit 1,6 million à la fin de l’année 2017. 

SMS en perte de vitesse


L’utilisation des SMS (4 milliards de messages en 2017) diminue de 10%, après déjà trois années de baisse (entre -3% et -5% par an). Le recul de la consommation se poursuit en Martinique, Guadeloupe et Guyane avec des chutes jusqu’à -30% alors même que la consommation est faible dans ces départements (53 SMS/mois).
1 529 439 698

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play