Un moyen inédit pour transporter la canne à sucre

agriculture
Camion
©Martinique 1ère
Les acteurs de la filière canne ont investi dans un matériel sécurisé pour le transport de la canne à sucre. Ces cannes coupées ne tombent plus des bennes pour mieux protéger l'environnement.
Avant, les vieux chariots n'empêchaient pas à la canne de tomber. Les cannes qui jonchaient les routes, c'était à l'époque, le cauchemar des automobilistes et des motards. Pare-brise explosé,voitures cabossées, dérapages incontrôlés, sans compter les chutes à moto et à bicyclette. Les usagers de la route ont payé un lourd tribut lors des saisons sucrières et rhumières du temps passé.
Les cannes coupées ne tombent plus des bennes sur la route. ©martinique


Amélioration des conditions de travail et protection de l'environnement

Tous les acteurs de l'industrie cannière ont mis un terme à cette véritable hécatombe. Ils ont investi dans un matériel sécurisé. Malgré un tonnage transporté plus conséquent, les cannes coupées ne tombent plus des bennes. "Un investissement consenti par les transporteurs privés et les usiniers", explique Michel Fayad, Directeur Musée du Rhum à Sainte-Marie et fin connaisseur d'histoire.

Un bon conditionnement est désormais possible grâce à du matériel performant mais aussi, à la faveur d'améliorations techniques qui facilitent le déchargement des cannes très rapidement. 8 à 10 minutes pour évacuer les plus de 30 tonnes.

Des transports de 20 à 35 tonnes de cannes complétés par des tracteurs qui n'emportent que 8 à 10 tonnes.  Ces derniers sont sur des exploitations cannières à proximité des usines. Moins de tracteurs sur les routes, par conséquent, moins d'accidents potentiels.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live