Trop d’accidents et de morts sur les routes de Martinique

sécurité
Chiffres accidents de a route
©MartiniqueLa1ere
Le nombre de morts sur les routes de Martinique est en hausse par rapport à l'année dernière malgré quatre mois de confinement. La sécurité routière s’inquiète car de nouveaux phénomènes impactent notre île et provoquent de nombreux décès.
Quatre morts en deux jours... Voilà le bilan de la sécurité routière entre jeudi 3 et vendredi 4 décembre 2020 en Martinique. Une situation qui s'était déjà produite avant le premier confinement.

Sur les 11 premiers mois de 2020, 26 personnes (dont 24 hommes) sont décédées dans un accident de la route contre 27 pour toute l'année 2019 .

Un chiffre qui devrait encore augmenter à l'occasion des fêtes de fin d’année, une période très accidentogène et particulièrement meurtrière sur les routes.
 

Forte hausse des accidents après le 1er confinement


Avec les deux périodes de confinement, les martiniquais ont moins utilisé leurs véhicules que les années précédentes. Cependant, Cyril Liroy, chef du service transport mobilité sécurité à la DEAL (Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement) et coordinateur sécurité routière auprès du préfet, a constaté une forte hausse des accidents et donc du nombre de décès sur les routes après le premier confinement. Une situation qui ne s’améliore pas. Le second confinement  n’a pas eu d’impact positif sur les chiffres.
accident moto
©RS
Sur les 26 personnes qui ont perdu la vie en 2020, 14 circulaient sur des deux-roues, ce qui représente 54% des victimes. Une situation qui alarme les représentants de la sécurité routière qui rappellent encore une fois qu’il faut porter le casque et les équipements obligatoires.  
 

De nouveaux facteurs d'accidents


La consommation d’alcool et de stupéfiants est l'une des causes principales d’accidents mortels. En effet, ces substances sont responsables de 60% des décès constatés.

Mais un nouveau phénomène inquiète Cyril Liroy et son équipe : de plus en plus de victimes ne portent pas leur ceinture de sécurité.

La sécurité routière regrette que cette année le tour des Yoles et le tour cycliste n’aient pas eu lieu. En effet lors de ces grands événement sportifs, les messages de prudence et de rappel des règles de sécurité sont diffusés à grande échelle.
 

"Celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas"


Le coordinateur rappelle que tous les passagers doivent mettre leur ceinture de sécurité et qu’il faut respecter les limitations de vitesse. Pour les deux roues, il faut porter les différents équipements de sécurité et surtout le casque.

Il met aussi en garde les conducteurs pour les fêtes de fin d’année avec le slogan désormais bien connu : "celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas"
Les Outre-mer en continu
Accéder au live