Un chocolatier d’Epinal propose un chocolat 100% français avec de la fève de cacao de Martinique

agriculture
Visite d'un site de production de cacao en Martinique. ©Martinique
C’est une belle histoire pour Patricia Brival, vosgienne de 59 ans installée au Marin, et son mari Martiniquais. Son amour du chocolat lui permet d’établir une nouvelle relation entre sa région d’origine et sa terre d’adoption.

Cela fait déjà plus de trente ans que Patricia et Philippe se sont installés au quartier Robin, sur les mornes du Marin. Une maison en friche avec vue imprenable sur le sud de l’île, coté Macabou.

Au fur et à mesure, et avec beaucoup de matériaux de récupération, ils ont retapé la vieille bâtisse qui aujourd’hui, en beaucoup de points, rappelle un de ces chalets des Vosges.

Il y a quelques années, le couple a décidé d’ouvrir une activité de gite, en s’appuyant sur une richesse de leur terrain de 1500 mètres carré : une vieille exploitation de cacao.

Cacao en Martinique
Le cacao de Martinique... ©Martinique la 1ère

Certains de leurs arbres ont plus de 50 ans. En tout, 40 cacaoyers qui fournissent près de 500 cabosses pour une vingtaine de kilos de fèves séchées.

Amoureux du chocolat, Patricia et Philippe en ont appris tout le processus de fabrication, au point d’organiser des visites de leurs exploitations, et même, d’animer des ateliers de fabrication du chocolat, pour leurs visiteurs de passage.

N’ayant jamais coupé les liens avec sa région d’origine, Patricia Brival a livré, il y a quelques semaines, plusieurs kilos de fève à un artisan chocolatier de sa ville de naissance, tout heureux de pouvoir proposer un chocolat 100% français.

Une expérience concluante que les Brival espèrent voir grandir. Ils ont encore 80 pieds de cacaoyers qui devraient rentrer en production dans quelques mois.

Cacao de Martinique
Cacao de Martinique ©Martinique la 1ère