Un clandestin de Martinique pourrait être à l’origine du 29e cas de COVID-19 à Sainte-Lucie

monde
Sainte Lucie taxi collectif
Un chauffeur d'un taxi collectif qui dessert la route entre la capital Castries et Vieux Fort dans le sud est le 29ème cas de COVID19 à Sainte Lucie. ©stluciatimes
Le 10 octobre 2020, Sainte Lucie a enregistré son 29e cas de COVID-19. Il s’agit d’un chauffeur de taxi collectif. Ce cas inquiète les autorités car le chauffeur a côtoyé beaucoup de monde. On craint que l'homme ait été infecté par un martiniquais entré illégalement sur l'île.
 
Le Premier ministre de Sainte Lucie Allen Chastanet, est convaincu qu’un martiniquais aurait contaminé le chauffeur d’un taxi collectif qui devient le 29e cas du COVID-19 de l’île. Ce chauffeur dessert la route principale entre la capitale Castries et la ville de Vieux Fort dans le sud.
 

Nous avons des raisons de croire qu’il a été infecté par quelqu’un qui est arrivé clandestinement par la "petite porte". Cet individu aurait pu contaminer notre malade et serait en train d’infecter d’autres personnes.

Allen Chastanet, Premier ministre de Sainte Lucie

Allen Chastanet
Allen Chastanet, Premier ministre de Sainte Lucie. ©twitter
Les rumeurs vont bon train. Depuis la fermeture des frontières au début de la pandémie, les martiniquais auraient continué à voyager vers Sainte Lucie en toute illégalité.
 

La Martinique est proche de nous et la menace est réelle. On a vu un garçon âgé de 12 ans qui a nagé de Sainte Lucie à la Martinique. Cet exploit incroyable montre la proximité de la Martinique et de Sainte Lucie.

Allen Chastanet, Premier ministre de Sainte Lucie


En mars 2020, le Premier ministre affirmait que les gardes-côte devaient effectuer des patrouilles 24h sur 24.
Le commissaire de la police Severin Monchery a refusé de divulguer le nombre de bateaux interceptés en provenance de la Martinique. Selon lui cette information est confidentielle.
Sainte Lucie Commissaire de Police
Severin Monchery, Commissaire de Police de Sainte Lucie. ©twitter

Il sollicite la coopération de la population.
 

Je demande aux sainte luciens qui connaissent ces gens qui arrivent par la "petite porte" de les signaler à la police.

Severin Monchery, Commissaire de Police de Sainte Lucie

Un cas inquiétant


Ce 29e cas inquiète particulièrement les autorités sanitaires de Sainte Lucie. Pendant plusieurs jours, cet homme de 46 ans a été en contact avec les passagers de son bus, d’autres chauffeurs et sa famille.
De surcroît, après avoir effectué son dépistage, le chauffeur est rentré chez lui.
Sainte Lucie Sharon Belmar-George
Sharon Belmar-George, directeur-général de la Santé de Sainte Lucie.
Le Dr. Sharon Belmar-George, directeur-général de la Santé de Sainte Lucie, craint que cet individu soit un "super transmetteur" du Coronavirus.
 

Ce cas présente un potentiel pour contaminer tout le pays.

Sharon Belmar-George, directeur-général de la Santé de Sainte Lucie.

 

Sainte Lucie pensait maîtriser le coronavirus


Jusqu’ici Sainte Lucie avait bien gérer le COVID-19. Avec une vingtaine de cas et zéro décès, l’île a pu ouvrir ses frontières aux touristes du monde.

Il fallait redémarrer l'économie. Le trésor public manque environ 500 millions de dollars caribéens (156 millions d'euros) de revenus mensuels, soit la moitié de ses recettes. Le gouvernement a du mal à payer ses factures.

Le programme de stabilisation social, pour venir en aide aux chômeurs qui ont perdu leurs emplois à cause du COVID-19, a été suspendu.

Depuis le début de la pandémie, Sainte Lucie a effectué 8 827 dépistages pour un population d'environ 175.000 habitants. Ce chiffre va augmenter dans les prochains jours. Les autorités saint-luciennes veulent maîtriser une situation potentiellement catastrophique.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live