Un houlographe de Martinique dégradé, ne peut plus transmettre de données sur la houle en Atlantique...en pleine saison cyclonique

météo
Houlographe échoué
Le houlographe s'est échoué sur une plage. ©Météo France
Depuis quelques jours, Météo France Martinique ne peut plus délivrer de données sur la houle en Atlantique. Le houlographe de la Collectivité Territoriale de Martinique, un outil de mesure de la houle, opéré par Météo-France et situé au large de Basse-Pointe, a été dégradé et est donc hors service.

De l'extérieur, le houlographe est une grosse boule d'environ 1 mètre de diamètre avec une antenne à son sommet. Placé en pleine mer, c'est un outil très important pour les météorologues. Mais depuis quelques jours, ces derniers ne reçoivent plus aucune donnée de celui qui se trouvait au large de Basse-Pointe. 

Houlographe en mer
Houlographe en pleine mer. ©Météo France

 

L'élastomère de mouillage a été coupé et n'étant plus mouillé, il dérive. On peut perdre l'équipement entier. Là, on a eu de la chance, comme c'était des conditions particulières et qu'il n'y avait pas de vague et de vent, on a réussi à le récupérer sur la côte. Sinon on aurait pu le perdre dans le canal de la Dominique.

 

On essaye de sensibiliser les gens de la mer parce que c'est à eux que sert ce genre d'équipement. Plaisanciers, pêcheurs, ce n'est pas une bouée sur laquelle il faut s'accrocher.

Jean-Noël Degrace,  Ingénieur à Météo France Antilles-Guyane


Finalement localisé mercredi 1er septembre 2021, le houlographe  échoué a été récupéré avec l'aide d'un tractopelle, hier (jeudi 2 septembre 2021). Mais cette dégradation aura tout de même des conséquences. Il faudra encore attendre plusieurs semaines avant qu'il ne soit de nouveau opérationnel. 

Houlographe récupéré
Le houlographe a été récupéré avec un engin de type tractopelle. ©Météo France

 

Il faut le ramener à nos ateliers pour que l'on révise tous les capteurs électroniques, le système d'antenne, parce qu'il y a un gyroscope à l'intérieur pour mesurer la direction, la hauteur.
Ce sont des pièces sensibles donc quand l'houlographe vient s'échouer, elles sont un peu dégradées.

 

Ensuite il faut que l'on refasse la ligne de mouillage pour qu'il reste toujours à la même place. 

 

Et prendre un bateau spécifique pour aller le mouiller au bon endroit. 

 

"On travaille un peu plus en aveugle...on ne sait pas ce qui se passe" 


Pour la zone Antilles, Météo France dispose normalement des mesures de cinq houlographes grâce aux partenariats avec les collectivités territoriales qui ont permis l'acquisition des ces équipements. Malheureusement, les deux de Guadeloupe sont en panne, celui placé dans le canal de Sainte-Lucie était en maintenance, l'autre au large de Basse-Pointe a été dégradé. Il ne reste que celui situé dans la baie de Fort-de-France et donc en mer des Caraïbes.  Les météorologues n'ont plus aucune donnée concernant le côte Atlantique...en pleine saison cyclonique. 

C'est un outil très précis qui permet de mesurer tout ce qui se passe à la surface de la mer. Il est capable de mesurer les hauteurs de vague en fonction de ses mouvements, mais il sait aussi décomposer lorsqu'il a différentes vagues qui arrivent dans différentes directions, de différentes périodes.

 

Il permet d'anticiper l'énergie des vagues, la période, la direction. Il permet d'anticiper l'arrivée, quand il y a de la houle. Parce que les premiers trains de houle, on les mesure déjà donc on sait qu'après cela peut s'amplifier.

 

Et puis cela permet aussi, par rapport aux prévisions que l'on fait par rapport à nos modèles numériques, de savoir si nos prévisions sont bonnes, s'il faut les ajuster, si on a surestimé ou sous-estimé.

 

C'est l'équivalent du radar pour les pluies. Quand on n’a pas de radar pour faire des prévisions de pluies, c'est compliqué. Donc quand on a pas de houlographe pour faire des prévisions de vagues à la côte, c'est compliqué aussi.  

 

 

Houlographe échoué
Le houlographe a dérivé puis échoué sur le rivage. ©Météo France