Un fort séisme frappe le sud d'Haïti, des dégâts et des victimes sont signalés

catastrophes naturelles
Dégâts du séisme en Haïti
Des dégâts dans le sud du pays. ©Rs
Un séisme de magnitude 7.2 a secoué le sud d'Haïti à 8h29 ce samedi 14 août 2021 selon le centre américain de sismologie. La secousse a été ressentie sur l'ensemble du pays et des dégâts matériels sont déjà enregistrés.

Ce samedi 14 août 2021 à 8 heure 29 minutes et 9 secondes, un séisme de magnitude 7.2 sur l'échelle de Richter s'est produit dans le département des Nippes à 12 km au nord est de Saint-Louis du Sud à 18.352 degré de latitude Nord, 73.480 degré de longitude ouest, à une profondeur de 10 km, rapporte le site Haïtilibre.com.

L'épicentre a été localisé à 20km au sud de Petit Trou de Nippes, 121km au sud-ouest de Port-au-Prince, 12 km au nord-est de Saint-Louis du Sud. 

Jeremie et les Cayes ont été sérieusement touchées. Ce sont deux villes relativement importantes qui se trouvent sur la côte sud d’Haiti. La population dans son ensemble, toujours traumatisée par le grand tremblement de terre de janvier 2010, a paniqué. 

Une habitante


Jusqu’à présent, des dégâts sont signalés à Jérémie, dans le Sud. Selon la Direction de la Protection Civile (DPC) les premières informations rapportent que des maisons se sont effondrées et que des personnes pourraient être décédées. Voyez la description des faits par un homme qui a eu le réflexe de filmer.

Séisme en Haïti et témoignage d'un homme qui montre l'état de panique de la population

La ville des Cayes (sud) a été sévèrement frappée par le tremblement de terre. Plusieurs morts et beaucoup de blessés sont déjà enregistrés selon le site. Un hôtel et plusieurs maisons effondrés, selon des habitants de la ville.

Les nouvelles qui arrivent des villes du Sud et Grand-Anse font état de morts, de blessés, de destructions de maisons, de panique dans chaque localité. La coordination des secours n’est pas encore mise en place. C’est encore la stupeur selon Frantz Duval, redacteur en chef du journal Le Nouvelliste. 

Une personnalité politique serait l'une des victimes de cette catastrophe.

"À Port-au-Prince, les gens pris de panique envahissent les rues. Ce séisme rappelle de très mauvais souvenirs à tous ceux qui ont vécu le tremblement de terre du 13 janvier 2010 qui avait fait plus de deux cent mille morts", rappellent nos confères.