Une Martiniquaise violemment battue plusieurs fois lorsqu’elle décide de quitter son compagnon

violence
Témoignage d'une femme traumatisée par la violence de son compagnon. ©Martinique la 1ère
En pleine "campagne pour l’élimination des violences faites aux femmes", une martiniquaise raconte son calvaire lorsqu’elle a décidé de se séparer de son compagnon. "Il m'a carrément enlevée, séquestrée et m'a emmenée à la Forêt MonTravail un soir, où il m'a battue pendant des heures et des heures. Ensuite, on s'est rendu chez lui où il m'a fait prendre une douche pendant plus d'une demi-heure à l’eau froide et ensuite, il m'a rebattue". (Témoignage recueilli par Dominique Legros et Eddy Bellerose).

Le témoignage glaçant de cette femme n’est, hélas, pas un cas isolé en Martinique. Près de 800 plaintes ont été enregistrées en 2021 par la gendarmerie et la police.

J'ai eu des coups de poing, des coups de pieds, des coups portés à la tête… j'ai dû être opérée d'ailleurs puisque j'ai subi une intervention chirurgicale, une trépanation (…). Aujourd'hui, je témoigne parce que ma vie n'est pas finie… Je garde l'espoir de rencontrer quelqu'un qui m'aimera à ma juste valeur et qui m'aimera avec mes "casseroles".

La victime

Le bourreau de cette femme purge actuellement une peine de 6 ans d'emprisonnement. Les faits remontent à 2018.

"L’importance d’une mobilisation collective"

Cet aveu intervient en pleine "campagne pour l’élimination des violences faites aux femmes", une 23e édition qui se déroule du 21 au 30 novembre 2022, sur le thème de "La répétition intergénérationnelle".

La journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes est l’occasion pour l’ensemble des acteurs de réaffirmer l’importance d’une mobilisation collective contre les violences faites aux femmes.

Préfet de la Martinique & Ville de Fort-de-France