L’Us Marinoise va sanctionner ses joueurs qui ont agressé un arbitre

violence
Arbitre sur terrain
Un des quatre arbitres de la finale de la coupe de Martinique en 2015 (Club Franciscain-Club Colonial), au stade Pierre Aliker à Fort-de-France. ©UNAF
L'Us Marinoise va sanctionner ses joueurs qui ont agressé l’arbitre du match Us Marinoise-Excelsior (samedi 28 avril 2018), à Fort-de-France.
Les dirigeants de l'Union Sportive Marinoise (USM), vont prendre des sanctions contre leur joueurs, accusés d'avoir agressé l'arbitre du match Excelsior-Us Marinoise (3-1), samedi dernier (28 avril 2018), au stade Louis Achille à Fort-de-France.

Jet de bouteille et coups de pied


L'arbitre Loïc Gros-Désir, a distribué 5 fois un carton rouge dans un match très tendu. Un rouge pour un joueur de l’Excelsior, 4 pour ceux de l’USM et l’expulsion de leur entraîneur. Dans une bousculade, l'arbitre dit avoir reçu une bouteille dans le dos, un coup de pied à la hanche et un autre à l’avant-bras. Il annonce qu'il s'est fait délivrer un certificat médical et a porté plainte à la police nationale.

"Le comité directeur du club et moi-même dénonçons fortement ces actes d’incivilité. Nous avons présenté nos excuses au corps arbitral le soir même après la rencontre. Nous avons pris la décision de convoquer toutes les personnes impliquées dans ces incidents pour prendre des mesures disciplinaires", annonce Jocelyn Reinette, le président de l'Us Marinoise. "Au sein de notre association, nous cherchons à mettre en place des plans d’action pour éviter cette violence là qui monte. Nous allons assumer les conséquences de tous nos actes".

Les arbitres s'interrogent dans un tel contexte


Lors d'une courte réunion en début de semaine à Fort-de-France, les membres de l’Union Nationale des Arbitres de Football (UNAF), ont échangé sur cet incident en présence de leur collègue agressé. Ils réclament la radiation des joueurs fautifs, le retrait des points pour les clubs concernés et une meilleure protection. Dans ce contexte, ils pourraient ne plus se rendre sur les stades jusqu'à nouvel ordre.

Assemblée générale d'urgence des présidents de clubs


De son côté la ligue de football de Martinique, espère provoquer rapidement une assemblée générale des présidents de clubs afin de prendre des mesures pour faire face aux violences sur les stades.

Les dirigeants du football martiniquais souhaitent également élaborer une charte avec l'amicale des éducateurs sur le comportement de certains entraîneurs en Martinique.