Vedettes tropicales : pas de licenciement ni de préavis de grève à l'issue d'un accord orchestré par Martinique Transport

transports
vedettes tropicales
Embarcations de la société Vedettes Tropicales qui assure la liaison entre Fort-de-France, Case-Pilote et les Trois-îlets. ©Martinique la 1ère
Un accord a été trouvé vendredi 27 novembre 2020 entre les Vedettes Tropicales et la CSTM. Il n'y aura pas de licenciements et la centrale syndicale des travailleurs martiniquais renonce à son préavis de grève. Le plan d'entreprise d'activité partielle de longue durée est par ailleurs accepté.
La concertation et le dialogue ont abouti à la signature d’un accord entre les vedettes tropicales et les représentants du personnel affiliés à la centrale syndicale des travailleurs martiniquais.

Suite aux réunions organisées mardi 24 et mercredi 25 novembre 2020, par Martinique Transport représentée par son 1er Vice-Président, Louis Boutrin, un accord a été signé, ce vendredi 27 novembre 2020 entre les vedettes tropicales représentée par M. Charles Conconne et la centrale Syndicale des Travailleurs Martiniquais (CSTM), représentée par M. Bertrand Cambusy.
 

Les termes de l'accord 


La CSTM renonce au dépôt du préavis de grève annoncé du fait des licenciements envisagés par les Vedettes Tropicales à l’encontre de salariés. 

La partie salariée accepte la proposition d’un accord d‘entreprise pour la mise en place d’un plan d’activité partielle de longue durée pour une durée de 6 mois renouvelable dans la limite de 24 mois, avec un minimum de 90 heures travaillées pour tous les salariés. 

L’acceptation de cet accord par les parties entraîne l’annulation des procédures de licenciement pour motif économique engagées à l’encontre de salariés. 

Les cinq salariés, quatre matelots et le capitaine, menacés de licenciement pour motif économique par la direction des Vedettes Tropicales gardent donc leur emploi.