"Ven Dan Vwel" au départ du 24e tour de Corse

voile
Voile tour de Corse 2017
Claude Granel (à gauche) et Hervé Hejoaka engagés au 24e tour de Corse à la voile ©Ven Dan Vwel
Claude Granel et Hervé Hejoka sur le bateau "Ven Dan Vwel Martinique "participent à partir du mercredi 18 octobre, à Bonifacio au 24e tour de Corse à la voile. Cinquante bateaux sont au départ de cette course de renommée nationale. C'est la 3e participation de "Ven Dan Vwèl" à cette épreuve.
C’est à bord d’un JPK 1010 que l’équipage de "Ven dan Vwèl Martinique-A Trama" participe au tour de Corse à la voile. Sur ce monocoque en 2015 l’équipage martiniquais avait terminé troisième en IRC4 et 10ème au classement général. Aux côtés de Michel Pellegrin, propriétaire du bateau, Claude Granel, Marc Emig et Hervé Hejoka pourront s’appuyer sur trois autres marins pour déjouer les pièges de l'île de beauté. 
"Ce parcours très intéressant autour de la Corse devrait se dérouler dans des petits airs sur la quasi-totalité des 250 milles du parcours mais l’arrivée du Mistral en fin de semaine devrait générer des vents d’une trentaine de nœuds vers Bonifacio, port de départ et d’arrivée de ce Tour de l’ile de beauté " précise Claude Granel. 

Objectif : le top 10


Le départ de la 24ème édition du Tour de Corse sera donc donné de Bonifacio mercredi 18 octobre à 12h00. Le sens de la course, d’est en ouest ou d’ouest en est sera décidé ce mardi 17 octobre à 19 heures par les skippers eux-mêmes. Sur les 250 milles du parcours il faudra faire preuve du plus grand sens marin pour déjouer les pièges que l’ile de beauté disséminera le long de ses côtes. 15e au classement général en 2011, 10e en 2015, et deux fois 3e dans leur classe en IRC4, "Ven dan Vwèl Martinique-A Trama" espère réitérer ce classement avec la ferme intention de faire mieux.
L'équipage Martiniquais envisage le top 10 dans le classement final. "Cette étape en Méditerranée est une belle occasion de se mesurer à des équipages professionnels et d’amateurs éclairés. Cette course lance véritablement notre saison" rappelle Claude Granel.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live