Victor Bray, l'un des grands maîtres du judo martiniquais a livré son dernier combat

judo
61bf1a3a4ca85_whatsapp-image-2021-12-19-at-07-12-36.jpeg
Victor Bray, 6e dan de judo, technicien vidéo à Martinique la 1ère (1953 / 2021). ©LJM
Victor Bray est décédé samedi 18 décembre 2021 au Carbet des suites d'une longue maladie à l'âge de 68 ans. Cet ancien technicien audiovisuel a travaillé à France-Télévision (Martinique la 1ère) pendant plus de 3 décennies. Ce grand judoka (6e dan) a marqué l'histoire du judo martiniquais.

Victor Bray, le judoka, dirigeant sportif ou le collègue de travail est parti. Il aura livré durant des années une longue bataille contre la maladie.

Un sportif d'une grande sagesse

Il faisait partie des plus hauts gradés du judo martiniquais avec Jean-Félix César de la MJC Floréal, Luc Rucor du club Jido Matinik, d’Alfred Cephise (actuel président de la ligue et du Squale-Club de Sainte-Luce).   

Le judo, art martial et sport de combat d'origine japonaise (budo), fondé par Jigoro Kano en 1882 était pour Victor Bray une école de vie. Ce sportif a tout au long de sa vie travaillé sa technique.

Il avait obtenu le 9 mai 2010, le grade de 6e dan. Associant les valeurs de l’esprit et du corps, il était attaché au travail, à l’effort, à l’expérience, aux compétences, à la connaissance de la discipline.

Professeur, arbitre, formateur, ancien secrétaire du C.O.R.G, (Comité Régional d’organisation des grades) Victor Bray était d’une grande humilité et d’une grande sagesse. 

61bf2144655f5_whatsapp-image-2021-12-19-at-07-12-36-1.jpeg
Victor Bray (au premier rang, 2e à partir de la gauche) au milieu de la famille du judo martiniquais. ©LJM

Il a été durant plusieurs olympiades, membre du comité directeur et responsable de la Commission d’Organisation Régionale des Grades au sein de la Ligue de judo de Martinique. Nous perdons là un ami sincère et un vrai passionné de notre discipline. L’ensemble des membres du comité directeur de la ligue de judo de la Martinique se joint à moi pour adresser à sa famille et à tous ceux qui l’ont connu les plus sincères condoléances.

Alfred Cephise, président de la ligue de judo de Martinique

Un technicien audiovisuel aguerri

Après ses études, Victor Bray intègre la société audiovisuelle (RFO en 1985). Il était technicien au Nodal. Le nodal d'une télévision est le poumon névralgique par où transitent tous les signaux échangés avec l'extérieur.

Victor Bray gérait la réception technique, la réception satellite, les retransmissions, les duplex, les départs vers les émetteurs et en assurait le reroutage sur le réseau interne à destination de la régie, des magnétos et des serveurs d'enregistrements.

Victor Bray a vécu le passage du savoir-faire traditionnel en vidéo analogique à l’arrivée du nodal informatisé. Proche des collègues, il trouvait toujours le mot juste pour ramener la  paix et la sérénité, en cas de besoin.