Vigilance à la dengue en Martinique : le virus circule activement dans le centre et le sud

dengue
Moustique dengue
Le moustique vecteur de la dengue ©francetv
Jusqu’au 7 mai 2020, près de 100 cas de dengue confirmés ont été enregistrés en Martinique. Pas d'épidémie pour l’instant, mais "le virus est très actif". Un comité d’experts doit se réunir bientôt, pour une nouvelle évaluation de la situation.
L’Agence Régionale de Santé confirme une circulation active du virus de la dengue en Martinique, au vu des derniers chiffres. Près de 100 cas ont été confirmés à la fin de la première semaine de ce mois de mai.
 

300 cas cliniquement évocateurs par semaine


Entre le 20 avril et le 3 mai 2020, le nombre cumulé de cas cliniquement évocateurs de dengue (c’est à dire avec des symptômes) vus en médecine de ville, est estimé à 300 par semaine.
 

Tous les indicateurs de surveillance épidémiologique confirment une tendance à l’augmentation de la circulation virale de la dengue en Martinique.

(ARS Martinique)


"Ces valeurs restent encore bien supérieures aux valeurs saisonnières pour la période" observe l’Agence Régionale de Santé. Depuis juillet 2019, on enregistre 4530 cas cliniquement évocateurs et 1280 cas biologiquement confirmés.
 

Le nombre de cas cliniquement évocateurs de dengue atteint les niveaux les plus élevés depuis la réémergence active du virus en 2019.

(ARS Martinique)


À ce jour, la circulation du virus concerne en particulier les communes du sud et du centre de la Martinique.
Carte des foyers actifs de dengue (mai 2020)
Les communes où le virus de la dengue est plus actif (au 7 mai 2020) ©ARS Martinique
Si la cellule de veille ne parle pas d’épidémie pour l’instant, elle reste néanmoins vigilante sur le risque qui se profile. Un comité d’experts doit se réunir sous peu, afin de réévaluer la situation.
 

Les réflexes pour éviter la propagation de la dengue


Il est impératif :
• d’éliminer les gîtes larvaires (récipients, soucoupes, pneus...),
• de se protéger contre le moustique pour éviter les piqûres,
• de consulter rapidement son médecin en cas d’apparition de symptômes pouvant faire penser à la maladie (fièvre même modérée, douleurs musculaires ou articulaires).
Les Outre-mer en continu
Accéder au live