martinique
info locale

Virus Zika : 12 600 personnes infectées en Martinique

zika
Zika
Moustique tigre et virus du zika ©© CENTERS FOR DISEASE CONTROL AND PREVENTION
Les indicateurs épidémiologiques au 17 mars, témoignent de la poursuite de l’épidémie en Martinique avec 12 600 cas. L’infection est confirmée chez 75 femmes enceintes, 3 patients atteints du syndrome de Guillain-Barré ainsi que 3 malades présentant des formes neurologiques graves.
Le virus transmis par la piqûre du moustique Aedes continue de se propager en Martinique. Au 17 mars, l’estimation du nombre cumulé de consultations pour Zika chez un médecin généraliste est de 12 600.
La confirmation biologique d’une infection au Zika est désormais réservée aux femmes enceintes et aux patients avec des formes graves ou des complications. 96 visites pour suspicion de Zika ont été réalisées par SOS-Médecins soit 10% de l’activité totale de ces professionnels de santé. 

La semaine du 07 au 13 mars, 12 passages pour suspicion de Zika sont enregistrés aux urgences pédiatriques de la MFME, (Maison de la Femme de la Mère et de l'Enfant). Au niveau des urgences adultes, la tendance est stable, avec 8 consultations pour le Zika. 

L’infection est confirmée biologiquement chez 75 femmes enceintes et chez trois patients atteints du syndrome de Guillain-Barré. Au total, trois autres formes neurologiques sévères sont confirmées au virus Zika. Enfin, cinq cas du syndrome de Guillain-Barré sont signalés en attendant les analyses biologiques qui sont en cours. Aucun décès pouvant être directement imputé au Zika n’a été rapporté à ce jour. 

Répartition spatiale des cas évocateurs 

La répartition spatiale des cas cliniquement évocateurs de Zika vus par les médecins sentinelles du 15 février au 13 mars 2016.

Zika carte au 16 mars
©Cire Antilles-Guyane
La carte témoigne d’une circulation virale sur l’ensemble de l’île avec 10 communes dont l’incidence est supérieure à la moyenne départementale de 144 cas pour 10 000 habitants. La circulation virale s’intensifie nettement sur la côte littorale au vent (sud et centre). 
 

La conduite à tenir si l’infection à virus Zika est confirmée pour une femme enceinte

Une surveillance échographique mensuelle  pour la femme enceinte est recommandée avec recherche d’anomalies morphologiques orientées sur les signes infectieux et les malformations neurologiques (diamètre bipariétal et périmètre cranien). Voir document ministère de la santé.

Zika femmes enceintes

 

Publicité