Voyager coûte moins cher..."grâce" au coronavirus

salon
Salon voyage et vacances
Image du salon du voyage et des vacances (édition 2017) ©Cap Facebook
Le 22e salon du voyage et des vacances prévu les 13, 14 et 15 mars 2020 au palais des congrès à Schoelcher, devrait réserver de belles opportunités aux visiteurs, "grâce" au coronavirus. Plusieurs exposants pourraient à cette occasion brader leurs tarifs, pour l’avion et le bateau.
C’est au palais des congrès de Madiana à Schœlcher qu’est prévu le 22e salon du voyage et des vacances, vendredi 13, samedi 14 et dimanche 15 Mars 2020 (de 9h à 20h).

Chaque année, depuis 1999, ce rendez-vous rassemble plusieurs professionnels du secteur du tourisme, dans un espace dédié à la promotion des autres destinations de la caraïbes et du reste monde.

D’après les organisateurs, les exposants (loueurs, hôtels, loisirs…) réalisent en général plus de 40% de leur chiffre d’affaires rien qu’avec la clientèle résidente.
 

30 000 visiteurs attendus…pour des affaires


L’engouement des martiniquais est donc sans cesse grandissant pour le tourisme à l’intérieur et hors du territoire. Mais cette année, les quelques 30 000 visiteurs attendus, bénéficieront peut-être d’avantages inespérés, "grâce" au coronavirus qui contrarie le déplacement des touristes d’un continent à l’autre, ou à destination de la Martinique.  
 

À quelque chose malheur est bon ?


Alors, pour cette 22e édition du salon du voyage et des vacances, les opérateurs aériens et de la croisière pourraient sacrifier leurs offres. Dans les coulisses de l’organisation, on parle de croisière à moins de 100 euros. Il y a quelques jours, une compagnie tête de ligne à Fort-de-France avait déjà bradé un séjour de 8 jours dans la mer des caraïbes, à partir de 149 euros.
intérieur avion
Intérieur de la cabine de l'un des avions de la compagnie aérienne. ©Norwegian
Ces tarifs inhabituels, en pleine haute saison, sont la conséquence de la défection de plusieurs voyageurs en provenance de l’Europe, en particulier d’Italie, où le virus covid-19 est sévère. Les autorités sanitaires locales et le préfet ont donc décidé d’appliquer le principe de précaution, sous la pression de plusieurs associations et collectifs.
Tourisme de croisière
Paquebots dans la baie de Fort-de-France. ©Cap Facebook / (Comité Martiniquais du Tourisme)

Plusieurs cabines vides sur les paquebots


Des centaines de cabines vides sont donc à la disposition des martiniquais sur les navires, prêts à tout pour combler leur manque à gagner jusqu’à la fin de cette saison 2019-2020 aux Antilles. Quant aux compagnies aériennes, elles subissent également les dommages du coronavirus, d’où leur tentation (selon nos indiscrétions), de baisser les prix des billets en-dessous des 350 euros, voire moins de 300 euros, lors de ce salon de 3 jours.
La parade consiste là-aussi à remplir les sièges laissés vacants par les croisiéristes étrangers, dont le périple a été écourté.

2020 sera une année très difficile pour les compagnies. (Alexandre de Juniac, directeur général de l’Association internationale du transport aérien (Iata).(...) En cause, l’épidémie liée au nouveau coronavirus.   (source : le quotidien du tourisme).

Cette année, ce 22e salon du voyage et des vacances attend la République Dominicaine, Sainte-Lucie, la Dominique, Saint-Martin et la Guadeloupe.
Salon voyage et vacances 2020
Affiche du salon du voyage et des vacances 2020 ©Cap Facebook